Vous êtes ici

Les destins brisés du 13 novembre

Ils s’appelaient Bertrand, Chloé, Halima ou Thierry ; ils étaient étudiant, banquier, garagiste ou serveur, la plupart âgés d'une vingtaine ou d'une trentaine d'années. Tous ont péri lors des attentats à Paris le vendredi 13 novembre ou dans les jours qui ont suivi. Une petite équipe de journalistes de l’AFP spécialement mise en place après la tragédie s’emploie à collecter quelques éléments sur chacune de ces vies fauchées. Le résultat est une base de données interactive («dataviz»), pour ne pas s’arrêter aux bilans chiffrés et donner un visage humain à toutes les victimes. Lire le billet