Vous êtes ici

DE FACTO : 3e séminaire de recherche le 3 juin 2022

DE FACTO organise son troisième séminaire de recherche vendredi 3 juin de 14h à 18h. Quatre sessions en format hybride avec, entre autres, Valérie Jeanne-Perrier (enseignante et chercheuse, professeure, responsable de l'école de journalisme CELSA), Julia Cagé (professeure d'économie à Sciences Po), Dominique Cardon (sociologue, Medialab de Sciences Po), Emeric Henry (Sciences Po), Moritz Hengel (économiste), Denis Teyssou (responsable éditorial du Medialab de l'AFP).

Le programme 

14h - Julia Cagé, Emeric Henry, Moritz Hengel (Sciences Po)
Fact-checking and misinformation: evidence from the market leader

Dans un contexte d'inquiétude mondiale face à la propagation de la désinformation, le secteur du fact-checking a connu une croissance remarquable ces dernières années. Pourtant, l'efficacité du fact-checking dans la réduction de la circulation des fake news reste contestée. Dans cet article, nous réalisons un partenariat unique avec le leader mondial du fact-checking - AFP Factuel - pour proposer une stratégie d'identification inédite. Premièrement, en exploitant l'ensemble des histoires prises en compte par l'AFP, nous comparons l'évolution de la popularité sur Facebook des histoires vérifiées (groupe traité) par rapport aux histoires prises en compte pour une vérification des faits mais finalement non notées (groupe témoin) avant et après la date de prise en compte. Deuxièmement, en se basant sur le fait que parmi les publications liées aux articles vérifiés, seules certaines sont signalées sur Facebook, nous comparons l'évolution de la popularité des publications évaluées par rapport aux publications non évaluées avant et après la date de la première évaluation.

 

14h45 - Emmanuel Vincent et Shaden Shabayek (Sciences Po, Medialab)

 

15h45 - Valérie Jeanne-Perrier (CELSA Sorbonne Université)
Frictions dans la réalité ? La fiction littéraire comme outil d'interprétation et de catégorisation des processus de désinformation, autour du "Montage", de Vladimir Volkoff

Sur les réseaux sociaux, les informations sont composites. L’unité apparente (tweet, boucle, reel, post ou tout autre format) est le fruit d’une écriture en strates, en calques, en déplacements, en ajouts, en citations... Dès lors, comment analyser de grands corpus lorsque ceux-ci sont faits de liens, de mots, d'images et donc d'élaborations complexes, formant un montage particulier, des « séquences » enchaînant des propos ne pouvant pas être lus ou perçus les uns sans les autres ? Comment faire quand l’analyse informatisée passe par la concaténation en unités traitables et pondérables ? Comment prendre en compte cette logique informationnelle comportant une part indéniable de « poétique » ? Comment la prendre en considération pour qu’elle puisse être ensuite « computée » ? C’est sur la notion d'énonciation que la communication se focalisera pour catégoriser les productions d'informations afin de pondérer l’analyse quantitative des liens, des mots, des rapports textes-images formant des informations défectueuses. Il s'agit de rester sensible aux formes et contenus des productions informationnelles, et de rechercher l’élaboration de typologies fines des formes potentiellement non fiables de l’information, introduisant des frictions avec le vrai, le véridique. Des ouvrages littéraires contiennent, dans des récits de fiction, des modèles d'interprétation suscitant des propositions de catégorisations utiles à l'analyse des formes et formats de la désinformation : tel est le cas du roman Le Montage de V. Volkoff au centre duquel dix recettes pour la fabrique des informations fallacieuses sont décrites par un personnage. 

16h30 - Denis Teyssou (Agence France-Presse)
Utiliser l'extension de navigateur InVID-WeVerify dans la recherche contre la désinformation

Avec plus de 70 000 utilisateurs.trices actifs chaque semaine, le plugin InVID-WeVerify, est « l'un des outils les plus puissants pour repérer de la désinformation en ligne » selon le Poynter Institute aux Etats-Unis. De nouveaux logiciels d'analyse des réseaux sociaux, disponibles pour les chercheurs, ont récemment complété cette boîte à outils, initialement créée pour vérifier les vidéos et utilisée entre autres par des "data scientist" de la John Hopkins University et des chercheurs.ses du projet TASC du Shorenstein Center de Harvard. 

 

Inscrivez-vous en remplisant ce formulaire et précisez si vous souhaitez y participer en ligne ou physiquement dans les locaux de Sciences Po (dans la limite des places disponibles). 

L'adresse ou le lien Zoom vous seront ensuite communiqués.