Vous êtes ici

L’AFP partenaire de l’édition 2020 du festival de La Gacilly

Pour cette édition 2020 qui se tient du 1er juillet au 31 octobre 2020, le Festival Photo La Gacilly et l’AFP s’associent pour mettre en lumière le travail de trois photographes de l’Agence travaillant en Amérique latine sur la thématique de l’avenir de la planète, l’un des axes de la stratégie éditoriale de l’AFP.

« Urgence » de Martin Bernetti

Martin Bernetti dirige le bureau photo de l’AFP à Santiago au Chili. Son exposition dresse l’inventaire environnemental d’un pays conscient de son patrimoine naturel, décidé à devenir le nouvel Eldorado des énergies vertes. En 2019, le Chili, en proie à une sécheresse prolongée depuis dix ans, devait organiser la COP 25, mais la crise sociale et les mouvements de contestation qui le traversent l’ont contraint à y renoncer.

 

« Sombres horizons » de Pedro Pardo

Basé à Mexico, et lauréat d’un World Press Photo en 2019 pour une image d’un groupe de migrants latino-américains escaladant le mur dressé entre le Mexique et les États-Unis, Pedro Pardo documente ce pays meurtri qui s’enfonce chaque jour un peu plus dans la violence. Ses photographies font la une des journaux et dévoilent une réalité implacable, déchirante, qui interroge sur le monde que nous façonnons.

 

« La révolte des indiens d’Amazonie » de Carl de Souza

Dans le Brésil de Jair Bolsonaro, les peuples autochtones ont du mal à se faire entendre pour défendre leurs terres d’Amazonie. Alors que les indigènes ne représentent que 0,5% de la population et sont peu représentés dans les cercles du pouvoir à Brasilia, près de 300 leaders indigènes se sont réunis en janvier 2020 au cœur de la forêt, dans l’État du Mato Grosso pour tenter de changer la donne. Basé à Rio de Janeiro, Carl de Souza a suivi, depuis de longs mois, la révolte de ces communautés qui refusent de mourir.

 

Rendez-vous ici pour en savoir plus sur le festival