Vous êtes ici

Communiqués de presse et newsletter

L’AFP partenaire de l’expédition TARA Oceans

L’Agence France-Presse pressentie par les responsables de Tara Oceans en vue d’un partenariat media, a décidé d’apporter son soutien - dont il convient de souligner qu’il est sans précédent – à cette expédition scientifique internationale.

" « Mais la Cause est ici "universelle" et l’aventure singulière » affirme Pierre Louette le PDG de l’AFP en précisant que « les expéditions de Tara sont orientées vers la recherche scientifique (avec des chercheurs des plus prestigieux laboratoires du monde) liée à l’impact du réchauffement climatique sur l'avenir de l'humanité. »

« De par son statut, il est exceptionnel en effet que l’AFP s’associe à une démarche, une action, une aventure ici, plus qu’à une autre là : notre seule éthique, celle des faits, nous conduit à couvrir ce que nous décidons, rarement à nous engager. » souligne Pierre Louette, en expliquant les raisons de ce partenariat inhabituel.

Le bateau océanographique TARA repart de Lorient le 5 septembre 2009, pour une nouvelle mission, après sa précédente expédition en Arctique, au cours de laquelle la goélette, dans le cadre de l'Année Polaire Internationale et du programme scientifique européen DAMOCLES , a étudié l’impact du réchauffement climatique dans les hautes latitudes, en se laissant dériver sur la banquise entre Sibérie et Groenland pendant 507 jours.

L’expédition TARA Océans a cette fois pour objectif (avec à son bord les scientifiques des plus grands laboratoires du monde) de parcourir pendant trois ans, toutes les mers et océans du globe pour faire un état des lieux des écosystèmes marins actuellement menacés par les bouleversements écologiques dus au réchauffement climatique et à la pollution.

Ce voyage d’exploration a aussi pour but d’informer le public et de le sensibiliser afin de lui donner une meilleure opportunité de protéger la planète bleue.

Pierre Louette indique qu’ « il s’agit de donner à voir au plus grand nombre ce dont nos océans souffrent, ce qui les rend pourtant encore si riches, aussi, et de diffuser un message de conscience environnementale qui ignore tout "cadre partisan", un non sens ontologique pour l'AFP. »

« En contribuant par ses informations diffusées dans le monde entier à la science et la prise de conscience, l’Agence est totalement fidèle à ses missions », conclut-il.