Vous êtes ici

Communiqués de presse et newsletter

L'AFP approuve ses comptes 2017

Au cours de sa réunion du 10 avril 2017, le Conseil d’administration de l’AFP a approuvé les comptes de l’exercice 2017. Ceux-ci se traduisent par une marge d’exploitation (15,9 M€) et un résultat d’exploitation (3,6 M€) en progression tant par rapport à 2016 que par rapport aux prévisions initiales pour 2017. Le résultat net du groupe s’établit à – 4,8 M€, mais il inclut une provision exceptionnelle de 5,8 M€ sans laquelle le résultat 2017 aurait été bénéficiaire.

Les produits d’exploitation de l’Agence se sont élevés en 2017 à 295,6 M€. Dans un contexte de marché national et international des médias qui reste très difficile, les recettes commerciales, résistent bien. Elles sont en réduction de -1,9 % par rapport à 2016, mais progressent à périmètre constant de +0,6 %. Sur ce périmètre, l’International progresse de +1 %. Sur le marché national, la stratégie visant à la stabilisation des gros contrats et à la conquête de nouveaux clients « corporate » a permis de stabiliser le chiffre d’affaires.

 

En termes de produits, l’année 2017 a été notamment marquée par les bonnes performances de la vidéo (+29,1%) et de la filiale de production à la demande AFP-Services (+64 %). Concernant la vidéo, l’Agence a profité de l’enrichissement de son offre live, désormais également diffusée via une plateforme de services multiflux sur Internet. De nombreux clients se sont abonnés en 2017 aux services d’AFPTV, comme par exemple la BBC. AFPTV poursuit sa stratégie de conquête, et a ainsi gagné 17 nouvelles chaînes de télévision dans l’ensemble du monde depuis le début de l’année 2018.

 

L’Agence a continué à bénéficier en 2017 du soutien de l’Etat, qui lui a alloué en 2017 une subvention de 110,8 M€ pour contribuer au financement des missions d'intérêt général confiées par la loi à l’AFP. Cela représente de la part de l’État un effort supplémentaire de 4,6 M€ par rapport au montant prévu au contrat d’objectifs et de moyens 2014-2018, et une augmentation de 3,4 M€ par rapport à la subvention versée en 2016.

 

Du côté des charges d’exploitation, qui s’élèvent à 279,7 M€, les efforts de gestion constants entrepris par l’Agence depuis plusieurs années ont permis une baisse des coûts de –0,6 % par rapport à 2016. Grâce à une économie de plus de 3 M€ par rapport aux prévisions initiales, l’Agence affiche en 2017 une marge d’exploitation de 15,9 M€, en progression de + 2,1 M€ par rapport à 2016, et de +0 ,1 M€ par rapport au budget 2017.

 

Les investissements se sont élevés à 9,6 M€, et sont restés globalement stables par rapport à 2016.

 

Le résultat net du groupe s’établit à -4,8 M€. Il intègre toutefois une provision exceptionnelle de 5,8 M€ liée à un contentieux social qui fait l'objet d'un appel. Sans cette provision, le groupe aurait affiché en 2017 un résultat bénéficiaire de près de 1 M€. Quelle qu'en soit l'issue, ce contentieux mettra un terme définitif au travail entrepris pour refondre et transformer l’architecture sociale de l’Agence.

 

Les comptes 2017 retracent enfin la revalorisation du bilan de l’Agence, qui a procédé à la revalorisation de son patrimoine immobilier, dont la précédente estimation datait de 2005, et ne permettait pas de tenir compte de sa valeur économique réelle. L’impact de cette revalorisation sur les capitaux propres du groupe s’élève à 51,1 M€.

 

Les comptes 2017 ont été approuvés à l’unanimité.