Vous êtes ici

Communiqués de presse et newsletter

De Kiev à Kaboul : l’AFP à Visa pour l’Image 2022

Le travail des photographes de l’AFP sera au rendez-vous de la 34e édition du Festival International du Photojournalisme à Perpignan, du 27 août au 11 septembre 2022, de l’invasion russe de l’Ukraine au retour au pouvoir des talibans en Afghanistan, en passant par les migrants en Europe.

 

L’édition 2022 de Visa pour l’Image proposera 24 expositions et 6 soirées de projection ainsi que des débats, des conférences et des rencontres. Le travail des photographes de l’AFP sera largement représenté pour retracer une année particulièrement intense :
 

Deux expositions

  • Sergeï Supinsky pour « l’Ukraine, de l’indépendance à la guerre »

Rétrospective de plusieurs décennies de couverture de l’Ukraine par Sergeï  Supinsky, pour le compte de médias ukrainiens d’abord, pour l’agence epa et enfin pour l’AFP depuis 2003. Son travail embrasse les derniers soubresauts de l’empire soviétique, l’indépendance retrouvée de l’Ukraine, ses tiraillements entre Occident et Russie, jusqu’à l’invasion du pays par l’armée russe le 24 février 2022. 

 

De Kiev à Odessa en passant par Tchernobyl, Sergeï Supinsky, 66 ans, a inlassablement documenté l’histoire, tour à tour calme et tumultueuse, de son pays. Avec un œil et une tendresse particulière pour les gens ordinaires, qu’il s’agisse de paysans revenant vivre illégalement près de la centrale de Tchernobyl, ou de civils maniant des ersatz de fusils automatiques en carton pour se préparer à affronter l’envahisseur russe. 

 

Une rencontre avec Sergeï Supinsky et ses confrères ukrainiens de l’agence AP Mstyslav Chernov et Evgeniy Maloletka se tiendra le samedi 3 septembre au Palais des Congrès de 11h30 à 13h, modérée par Caroline Laurent-Simon.

Exposition du lauréat du Visa d’or humanitaire Sameer al-Doumy pour son portfolio  « Les routes de la mort », récit épique des tentatives de traversées des migrants vers la Grande-Bretagne.

Sameer Al-Doumy a commencé à travailler en tant que journaliste vidéo pour des médias locaux en Syrie en 2011, en couvrant le début de la révolte syrienne. Sameer al-Doumy a débuté sa collaboration avec l’AFP en documentant le siège de la région de la Ghouta orientale pendant quatre ans, notamment dans la ville de Douma dont il est originaire, ce qui lui a valu le 1er prix dans la catégorie « Spot News stories » du World Press Photo 2016. Contraint de quitter la Syrie en 2018, Sameer al-Doumy, 24 ans, est actuellement photographe au bureau AFP de Lille, couvrant le nord de la France.  

 

Une rencontre avec Sameer Al-Doumy sera proposée le jeudi 1er septembre au Palais des Congrès de 12h à 13h, avec Frédéric Joly, porte-parole du CICR en France et modérée par Caroline Laurent-Simon. 

L’ensemble des expositions seront en accès libre, tous les jours de 10h à 20h, du 27 août au 11 septembre 2022.

 

Une conférence AFP

  • Jeudi 1er septembre à 16h15 – conférence sur la guerre de l’information en Ukraine animée par Phil Chetwynd, directeur de l’Information de l’AFP et Grégoire Lemarchand, rédacteur en chef chargé de l’investigation numérique, adjoint à la rédaction en chef centrale de l’AFP. Ils évoqueront l’indispensable complémentarité entre les témoignages des photographes en zone de guerre, et les enquêtes des journalistes d’investigation numérique sur internet.
     

Trois projections AFP 

  • Mercredi 31 août à 21h30 - soirée de projection avec le sujet d’Oli Scarff «So British» qui revient sur l’excentricité des sujets de sa Majesté dans le nord de l’Angleterre.


  • Vendredi 2 septembre à 21h30 – focus sur la guerre en Ukraine (production agences et quelques monographies dont celle d’Aris Messinis) et un sujet d’Alexis Huguet sur les exactions dans la province de l’Ituri, à l’Est de la République Démocratique du Congo.

 

  • Samedi 3 septembre à 21h30  – soirée de projection avec sujet collectif  AFP « Afghanistan : après le retour des talibans ».

Télécharger la version PDF