Vous êtes ici

Communiqués de presse et newsletter

Budget 2014 : priorité au sport et à la vidéo

Au cours de la réunion du conseil d’administration de l’AFP du 10 décembre 2013, le président Emmanuel Hoog a présenté les orientations stratégiques du plan de développement de l’Agence pour les années 2014-2018.

Ce document trace les voies du développement de l’AFP dans le contexte de crise économique et structurelle que traverse la presse écrite et de l’inscription des missions d’intérêt général dévolues à l’Agence au cœur de ses relations avec l’Etat.

Au regard des évolutions du marché, l’AFP ambitionne de réaliser une croissance de son chiffre d’affaires de 2 à 2,5% par an. A cette fin, l’Agence suivra 6 axes de développement :

  1. enrichir la production de l’information à travers l’image, et particulièrement la vidéo qui doit représenter en 2018, grâce à une production plus riche, 10% du chiffre d’affaires de l’Agence (contre 5% aujourd’hui) ;
  2. devenir un acteur de premier plan de l’information sportive ;
  3. accroître le chiffre d’affaires à l’international, à travers notamment la refonte des fils anglais et espagnol et le développement de couvertures internationales dans les domaines des cultures et de la société
  4. proposer des produits innovants à valeur ajoutée, au service de nos clients, en enrichissant l’indexation des productions et en concevant de nouveaux produits autour des réseaux sociaux ;
  5. mieux connaître les clients pour mieux les servir ;
  6. se réformer

La réalisation des 5 premiers axes, porteurs de la croissance à venir du chiffre d’affaires, suppose le renforcement de moyens d’exploitation et d’investissement sur les métiers et filières du développement.

Le 6ème axe, qui permettra à l’Agence de retrouver une marge d’exploitation suffisante pour investir, passe par une nécessaire maîtrise de ses charges d’exploitation. La négociation de la trajectoire financière du COM, la discussion de l’accord d’entreprise et les chantiers liés à l’organisation du travail seront notamment menés à cette aune.

Par ailleurs, le conseil d’administration de l’AFP a approuvé le projet de budget pour 2014.

Le budget pour 2014 est marqué par l’intensification de la crise économique et systémique qui touche l’ensemble du secteur de la presse.

Les hypothèses d’évolution du chiffre d’affaires sont néanmoins en hausse par rapport à 2013 et tiennent compte notamment des produits liés aux événements sportifs spéciaux, à savoir les Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi et le Mondial au Brésil. Hors événements spéciaux, les recettes commerciales sont en baisse en France mais progressent globalement de 2,3 % par rapport à 2013 grâce au reste du monde. A noter que depuis plusieurs années plus de 50 % des recettes de l’Agence, hors ressources en provenance de l’Etat, sont réalisés à l’international où l’Agence s’attend à ce que les fruits de sa politique volontariste commencent à porter malgré le contexte économique.

Les ressources en provenance de l’Etat sont budgétées avec une croissance de 3,6 % par rapport au montant perçu en 2013. Elles tiennent compte de l’impact fiscal de la future résolution de la plainte pour aide d’Etat qui en phase finale de son instruction à Bruxelles, d’une part, et des discussions en cours sur le futur contrat commercial, d’autre part.

Concernant les charges d’exploitation, l’AFP s’engage sur un budget qui permet de consolider l’activité de 2013. Pour ce faire, la progression est limitée à 1,5 % hors couverture des événements sportifs spéciaux. Les mesures de maîtrise renforcée de certains postes de charges seront poursuivies, particulièrement les prestations extérieures, la réduction des frais de télécommunication, la révision générale des frais généraux.

La progression des dépenses de personnel est limitée aux augmentations automatiques prévues par les grilles salariales de l’AFP et, pour l’étranger, il a été tenu compte de la très forte inflation dans certains pays. Le recours aux pigistes occasionnels prévoit un niveau de dépenses supérieur à celui qui avait été budgété pour 2013 pour tenir compte de la nécessité de couvrir une actualité mondiale qui reste à un niveau très soutenu.

De même, le budget des frais de mission est inscrit en hausse alors même que l’Agence poursuit sa politique de maîtrise de ces coûts tout en veillant à garantir le plus haut niveau de couverture éditoriale.

L’Agence poursuivra en 2014 le recensement exhaustif et homogène des contrats récurrents avec ses fournisseurs en France comme à l’étranger afin de saisir toutes les opportunités de renégociation.

Enfin, l’Agence poursuit la nécessaire modernisation de son outil de production et de diffusion, avec le développement et le déploiement de l’outil rédactionnel IRIS et des nouvelles plates-formes de livraison. Elle achève également les indispensables travaux de rénovation de l’immeuble place de la Bourse, qui permettront dès 2014 de dégager pour l’exploitation d’1 M€ d’économies de loyers et près du double en année pleine.

Au total, au budget 2014, la marge d’exploitation s’élève à 15,8 M€ et le résultat net est à l’équilibre.

Le conseil a par ailleurs procédé à l’examen des perspectives budgétaires au 31 décembre 2013. Cet estimé prévoit un chiffre d’affaires de 282,5 M€, en légère baisse par rapport au budget (-0,6 %), et une marge positive de 12,3 M€.

A  propos de l’AFP
L’AFP est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale. Des guerres et conflits à la politique, au sport, au spectacle jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie. Ses 2.260 collaborateurs, de 80 nationalités différentes, répartis dans 150 pays, rendent compte en six langues de la marche de la planète, 24 heures sur 24.