Vous êtes ici

Au fil de l'AFP

Un documentaire de FACTSTORY sur le Nigeria primé à Los Angeles

Le documentaire de 24 minutes « Nigéria : Survivre à Boko Haram », produit en 2021 par FACTSTORY pour Arte et France 24 et écrit par Yann Ollivier, Pierre-Olivier François et Moïse Gomis, a été primé « Best research and investigative documentary » au festival Angeles documentaries à Los Angeles.

FACTSTORY, société de production, filiale de l'AFP, a produit ce film dans le cadre d’une coproduction Arte/France 24 avec le soutien du CNC.

factstory logo

NIGERIA : SURVIVRE A BOKO HARAM

Fatima, 26 ans, a été mariée de force à un commandant de Boko Haram. Elle l’a fait pour éviter que son fils ne soit transformé en enfant-soldat par la secte islamiste. Mais depuis, sa famille la renie et la traite « d’épouse de Boko Haram ». Falmata, 50 ans, a vu sa tête mise à prix par Boko Haram parce qu’elle était une femme d’affaire. Elle a survécu de justesse, mais a tout perdu dans sa ville, Bama, et ne sait pas comment nourrir huit enfants à charge. Quant à Mala, 70 ans, il a survécu à un récent massacre de paysans – mais n’ose plus se rendre aux champs depuis.

Cela fait plus de dix ans que l’Etat de Borno, dans le nord-est du Nigéria, et les pays voisins sont déchirés par l’insurrection islamiste. Ces portraits de déplacés sont exceptionnels, car très peu de caméras occidentales ne s’étaient rendues à Bama, ville martyre, depuis que Boko Haram en avait fait son califat éphémère en 2014. Libérée au bout de sept mois, Bama ressemble aujourd’hui à un camp retranché. Les écoles honnies par les islamistes n’y désemplissent plus. Mais les campagnes restent soumises au racket et aux attaques des islamistes.

Un sujet rare, qui montre les absurdités d’une guerre qui n’en finit pas, d’une situation apparemment sans issues, et que la volonté gouvernementale de fermer les camps de réfugiés ne fait qu’envenimer. Pandémie et situation sécuritaire volatile ont forcé l’équipe à réinventer ses façons de travailler, avec un suivi du tournage à distance en temps réel entre deux co-auteurs en France et le troisième au Nigéria. Le tournage s’est déroulé sur plusieurs semaines pour pouvoir prendre le temps d’aller à la rencontre de nos personnages. Le tout dans un contexte sécuritaire très volatile : Maiduguri, la capitale régionale du Borno, a été frappée par une attaque deux jours à peine que l’équipe en ait décollé.
 

>> VOIR LE DOCUMENTAIRE

 

  • Film de 24 minutes
  • Diffusion : 29 mai, Arte Reportage et Reporters (France 24)
  • Un film écrit par Pierre-Olivier François, Moïse Gomis et Yann Ollivier
  • Réalisé par Pierre-Olivier François, Moïse Gomis
  • Produit par FACTSTORY, ARTE GEIE, France Médias Monde
  • Caméra : Fati Abubakar
  • Traductions : Hamza Suleiman
  • Montage : Julia Saccani
  • Etalonnage : David Chantoiseau
  • Mixage : Régis Diebold