Vous êtes ici

Prix et récompenses

Le photographe AFP Anthony Wallace récompensé au Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre

Lors de la 27e édition du Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre, le photographe AFP Anthony Wallace a reçu le Prix du public pour sa série « Hong Kong, une révolte populaire » et a également été distingué par la deuxième place du jury international dans la catégorie Photo.

  • 1 / 15

  • 2 / 15

  • 3 / 15

  • 4 / 15

  • 5 / 15

  • 6 / 15

  • 7 / 15

  • 8 / 15

  • 9 / 15

  • 10 / 15

  • 11 / 15

  • 12 / 15

  • 13 / 15

  • 14 / 15

  • 15 / 15

 

Anthony Wallace est doublement récompensé pour son travail sur les manifestations pro-démocratiques souvent violentes faisant l’objet de nombreuses confrontations avec les forces de l’ordre. Les contestations envers la loi visant à autoriser les extraditions vers la Chine continentale se sont transformées en révolte contre le régime de Pékin. S’ajoute à cela la crainte que le territoire semi-autonome ne voie disparaître certaines  de ses libertés. Parmi les revendications formulées par les manifestants figurent la demande d’enquête sur la police et d’amnistie pour les quelque 6 000 personnes arrêtées et le droit d’élire un dirigeant hongkongais.

Diplômé d’une maîtrise de documentation photographique et photojournalisme à l’Université des Arts de Londres, Anthony Wallace débute à l’AFP par un stage d’éditeur photo au bureau de Hong-Kong. Il intègre ensuite le desk photo pendant quatre ans avant d’être nommé chef des photographes en 2016. Il couvre de nombreux événements à Hong Kong et à travers la région Asie-Pacifique : le mouvement des parapluies de Hong Kong, l’attentat meurtrier de Christchurch en Nouvelle-Zélande et les tremblements de terre à Taïwan.

Anthony Wallace a déclaré : « Je suis très honoré de recevoir ce prix et de le dédier à la mémoire de mon grand-père, récemment décédé, qui a effectué trois missions au-dessus de la Manche avec la RAF lors du Débarquement pendant la Seconde Guerre mondiale. Mes remerciements les plus sincères vont aux douze autres photographes de l’AFP et à mes collègues du bureau, avec lesquels j’ai couvert en équipe cette histoire. »

 

Il a déjà été récompensé personnellement cette année par le Prix Rémi Ochlik à Visa pour l’Image et le Human Rights Press Awards pour ce même travail et collectivement par le Prix d’excellence photo au SOPA, l’un des plus prestigieux prix de journalisme en Asie, avec Philip Fong, Hector Retamal, Nicolas Asfouri et Isaac Lawrence du bureau AFP de Hong Kong.

 

(Le palmarès de cette 27e édition)

 

Les finalistes AFP : 

Les JRI Michael Zhang, Ayaka McGill, Sean Chang, Yerim Lee et Harvey Kong dans la catégorie Télévision du prix Amnesty International du Jury international pour « Hong Kong : s'échapper de l'Université polytechnique (PolyU) assiégée ». 

 

Le photographe Aaref Watad dans la catégorie Jeune reporter du prix Crédit Agricole-Normandie du Jury international pour sa série  « La Syrie, toujours dans l’enfer de la guerre ». Il a suivi l’exode des civils dans les régions d’Alep et d’Idlib durant l’offensive du régime et de son allié russe jusque dans les camps à la frontières turque où ils ont, pour certains, trouvé refuge. 

 

 

Le photographe Abdulaziz Ketaz dans la catégorie Photo pour le prix Nikon du Jury international pour sa série « En Syrie, les interminables bombardements ». Sur les 15 photos de la série, on retrouve les secouristes des Casques blancs, aidés par les habitants continuant à extraire des civils des décombres, après les bombardements présumés du régime et de son allié russe dans la province d’Idlib. 

 

La journaliste AFP Célia Lebur dans la catégorie Presse écrite pour le prix Ouest France-Jean Marin pour « Dans le centre du Mali, la naissance d'un jihad paysan », série de reportages sur les Peuls, peuple nomade du Sahel épris de liberté, ballotté par les maux du XXIe.

 

Retrouvez ici le grand format de notre cellule interactive qui leur est consacré.