Vous êtes ici

Communiqués de presse et newsletter

Sardar Ahmad, journaliste de l’AFP, tué dans un attentat à Kaboul

Sardar Ahmad, journaliste de l’AFP au bureau de Kaboul, a été tué jeudi, ainsi que sa femme et deux de ses enfants dans l’attentat contre l’hôtel Serena, dans la capitale afghane. Son plus jeune garçon a été grièvement blessé dans l’attaque.

« C’est une douleur immense et une perte considérable pour l’Agence France-Presse. Sardar Ahmad, journaliste confirmé et courageux, était une pièce maîtresse de notre équipe en Afghanistan qui assure, chaque jour, une couverture exceptionnelle de l’actualité de ce pays dans des conditions extrêmement difficiles », a déclaré Emmanuel Hoog, PDG de l’AFP.

L’attaque par des hommes armés contre les clients du restaurant de l’hôtel Serena a fait au moins neuf morts. Elle intervient à deux semaines de l’élection présidentielle et témoigne d’une nouvelle dégradation de la sécurité dans la capitale afghane.

Les corps de Sardar, de son épouse et des deux enfants décédés ont été reconnus à l’hôpital par l’un des photographes de l’AFP.

« C'est en s'appuyant sur des journalistes comme Sardar que la presse internationale peut couvrir la tragédie afghane. C’est toute l’Agence et son réseau à travers le monde qui est en deuil aujourd’hui», a déclaré Philippe Massonnet, directeur de l’Information de l’AFP.

Agé de 40 ans,  Sardar Ahmad couvrait l’actualité de son pays pour l’AFP depuis 2003. Il avait été recruté à l’origine pour suivre les points presse quotidiens de la coalition conduite par les Etats-Unis sur la base de Bagram. Il est ensuite devenu correspondant permanent de l’Agence à Kaboul, couvrant tous les aspects de la vie afghane.

Il était spécialiste des questions de sécurité et disposait de contacts à la fois au sein du gouvernement et des talibans, lui permettant d’appréhender toute la complexité du conflit qui déchire son pays. Mais il s’intéressait à tous les aspects de la réalité afghane : son dernier reportage, diffusé mardi, racontait l’histoire d’un lion sauvé de la mort après avoir été récupéré sur le toit d’un palais.

L’AFP est l’un des médias les plus fortement présents en Afghanistan où elle est installée de manière permanente depuis plusieurs décennies.


A  propos de l’AFP
L’AFP est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale. Des guerres et conflits à la politique, au sport, au spectacle jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie. Ses 2.260 collaborateurs, de 80 nationalités différentes, répartis dans 150 pays, rendent compte en six langues de la marche de la planète, 24 heures sur 24.
 

Télécharger la version PDF