Vous êtes ici

Communiqués de presse et newsletter

L’AFP sept fois récompensée au Pictures Of the Year International

La 74ème édition du Pictures Of the Year International (POYi) a distingué sept reporters-photographes de l’AFP.

Jean-Philippe Ksiazek, 2ème place de la catégorie « Spot News », est récompensé pour une image d’un manifestant, un bouquet de fleurs dans une main et une torche de détresse dans l’autre, faisant face aux forces de l’ordre lors d’une manifestation, à Lyon, contre la loi travail. 
Né en 1964, Jean-Philippe Ksiazek est basé au bureau de Lyon depuis 2001. Il rejoint l’AFP en 1989 comme reporter-photographe au bureau de Strasbourg avant de rejoindre Brest puis Abidjan de 1996 à 2001. Au cours de sa carrière, il couvre de nombreux événements internationaux : tsunami au Sri-Lanka, tremblement de terre en Haïti ou encore les conflits en Afrique, Afghanistan, Kurdistan, Irak, Kosovo, et Albanie.
 

Aris Messinis est distingué par la 3ème place des catégories « News Picture Story » et « Spot News ». Embarqué sur l’Astral, un navire de l’ONG Proactiva Open Arms, Aris Messinis a suivi une opération de sauvetage au nord de la Libye. Le cliché primé dans la catégorie « Spot News » montre des migrants tentant de tirer un enfant hors de l’eau en attendant les secours. 
Agé de 40 ans, Aris Messinis, photographe grec basé à Athènes rejoint l’AFP en 2003. Son travail en Lybie et en Egypte a été récompensé à plusieurs reprises par des prix internationaux. En 2016, il reçoit le Visa d’or News à Visa pour l’Image pour un sujet consacré à l’arrivée des migrants sur les plages de l’île de Lesbos. 
 

Ameer Alhalbi reçoit un prix d’excellence dans la catégorie « Impact ». La photo primée a été prise le 25 août 2016 après une frappe aérienne sur le quartier de Bab al-Nairab, situé au nord d’Alep. Un homme blessé est assis à l’arrière d’un camion alors que le corps d’une enfant est allongé derrière lui.
Photographe syrien de 21 ans, Ameer Alhalbi débute sa carrière de reporter-photographe en 2013 et entame sa collaboration avec l’AFP en février 2016 pour couvrir le conflit syrien dans la ville d’Alep. Il témoigne du quotidien de la population sous les bombardements dans un billet du blog AFP « Making-of », intitulé « Jour d’enfer à Alep ». Son travail s’est vu récompenser par une deuxième place dans la catégorie « Spot News » du World Press Photo 2017 ainsi que du deuxième prix du Days Japan 2017. 
 

Noel Celis, 3ème place de la catégorie « General News », est distingué pour une image prise lors d’un reportage dans la prison surpeuplée de Quezon City aux Philippines. Construite il y a 60 ans pour accueillir 800 détenus, elle en héberge près de 4.000. Entassés, ils sont obligés de dormir à tour de rôle dans les escaliers, sur le terrain de basket en plein air ou encore dans des hamacs fabriqués avec de vieilles couvertures. 
Agé de 33 ans, Noel Celis est un photographe philippin en poste à Manille. Il rejoint l’AFP en 2009 après avoir travaillé pour des journaux locaux. Peu après l’élection présidentielle en 2016, il commence à suivre l’impact de la politique anti-criminalité menée par Rodrigo Duterte et témoigne de cette couverture dans un article du blog « Making-of ». Son travail sur ce sujet a été récompensé par le prix International Varenne Nikon 2016 de la Fondation Varenne et par la 3ème place dans la catégorie « General News – Singles » du World Press Photo 2017.
 

Luis Acosta, reçoit un prix d’excellence dans la catégorie « General News », pour un cliché de deux membres des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) se reposant dans un camp situé dans une zone reculée au milieu de la jungle. En février 2016, il a pu suivre ce groupe de combattants qui se préparaient à déposer les armes en vue de l’accord de paix avec le gouvernement, après un demi-siècle de conflits.
Photographe à l’AFP depuis 2001, Luis Acosta a travaillé durant six ans au bureau de Mexico avant de prendre la direction du service photo du bureau de Bogota. En 2012, il reçoit le prix Simon Bolivar, la plus prestigieuse récompense journalistique de Colombie, pour un reportage sur des femmes victimes d’attaques à l’acide. 
 


François-Xavier Marit, 2ème place de la catégorie « Olympics Action », est récompensé pour une image sous-marine de l’entrée dans l’eau après une chute de 10 m du britannique Thomas Daley lors des demi-finales de l’épreuve de plongeon messieurs des JO de Rio.
Né en 1964, François Xavier-Marit, rejoint l’AFP en 1984. Rédacteur en chef technique photo, il suit pour l’Agence les événements spéciaux et participe à l’organisation du dispositif photo de l’AFP. En 2004, lors des Jeux d’Athènes, il installe pour la première fois un appareil photo étanche dans un bassin. Passionné par la technique et la dimension artistique de cette prise de vue, François Xavier Marit raconte dans un article du blog « Making-of » l’évolution de la photo subaquatique et la recherche incessante des dernières innovations.
 

Martin Bureau est distingué par la 3ème place de la catégorie « Olympics Action », pour son cliché de l’Américain Chase Kalisz prenant le départ de la finale du 400 mètres quatre nages des jeux Olympiques de Rio. 
Né en 1979 et basé à Paris, Martin Bureau rejoint l’AFP en 2000. En 17 ans, il a couvert pour l’Agence les JO de Turin, Pékin, Vancouver, Londres et Rio, deux Coupes du monde de football et trois de rugby, mais aussi la guerre en Afghanistan, la révolution tunisienne, la mode et la politique à Paris. 


 

A propos de l’AFP


L’AFP est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale. Des guerres et conflits à la politique,
au sport, au spectacle jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie. Ses 2.300 collaborateurs, de 80 nationalités différentes, répartis dans 151 pays, rendent compte en 6 langues de la marche de la planète, 24 heures sur 24.

Télécharger la version PDF