Vous êtes ici

Communiqués de presse et newsletter

Kramatorsk, Boutcha : l’AFP la première sur le terrain en Ukraine

L’Agence France-Presse a été la première agence internationale présente à Kramatorsk lors de l’attaque de la gare vendredi 8 avril, qui a fait plus de 50 morts parmi les civils fuyant la menace des combats. Les reporters de l’AFP, en texte, photo et vidéo, ont été les seuls à fournir aux médias internationaux un récit précis et des images des premières heures ayant suivi la frappe meurtrière.

« Un coup d'oeil au parvis donne vite une idée de l'ampleur de la tragédie: de longues traînées de sang, des bris de verre, des bagages abandonnés éparpillés partout », raconte Hervé Bar, reporter arrivé rapidement sur place, avec la JRI Maryke Vermaak ainsi que les photographes Anatolii Stepanov et Fadel Senna, qui ont fourni les rares images de source indépendante montrant l’horreur à la gare de Kramatorsk, reprises par les grands médias internationaux.

Le photographe Anatolii Stepanov travaillant pour l’AFP est basé à Kramatorsk. Le reste de cette équipe multimédia expérimentée était présente depuis plusieurs jours dans cette ville de l’est de l’Ukraine, après avoir travaillé à Kharkiv et à Kiev. Hervé Bar a été dépêché en Ukraine depuis le bureau de Bogota qu’il dirige, Maryke Vermaak depuis le bureau de New Delhi et Fadel Senna depuis le bureau de Rabat.

C’est en mobilisant massivement l’ensemble de son réseau international que l’AFP maintient un dispositif de couverture conséquent sept semaines après le début de l’invasion russe en Ukraine, où sont déployés une trentaine de personnes : rotations d’envoyés spéciaux, reporters locaux et indispensables personnels de soutien pour assurer la logistique et la sécurité.

C’est ce dispositif solide qui a également permis à l’AFP de découvrir le 2 avril à Boutcha les corps d’une vingtaine d’hommes portant des vêtements civils gisant dans une rue, éparpillés sur plusieurs centaines de mètres. Le reportage des envoyés spéciaux Danny Kemp (directeur du bureau de La Haye), de ses collègues JRI Nicolas Garcia (rédacteur en chef vidéo à Montevidéo) et photographe Ronaldo Schemidt (coordinateur photo à Jerusalem) a fait le tour du monde, déclenchant une immense vague de condamnations internationales.  

Cette couverture mobilise l’ensemble du réseau, des bureaux et desks d’édition de l’AFP, avec en particulier une cellule dédiée à la couverture de l’Ukraine qui opère à Paris et Varsovie.

Télécharger la version PDF