Vous êtes ici

Communiqués de presse et newsletter

Emmanuel Hoog, PDG de l’AFP, dénonce dans une lettre au Premier ministre jordanien l’attaque du bureau d’Amman

Emmanuel Hoog, Président-Directeur Général de l’AFP, a adressé aujourd’hui une lettre au Premier ministre jordanien, Monsieur Maarouf Bakhit, pour dénoncer l’attaque, mercredi 15 juin, du bureau de l’AFP à Amman et les critiques virulentes de la part des autorités et médias officiels jordaniens que subissent Randa Habib, directrice du bureau, et les personnels de l’Agence à Amman. Cette violence est survenue le lendemain d’une manifestation contestant la publication d'informations sur une agression du convoi du roi Abdallah II, démenties par les autorités.

Dans cette lettre, Emmanuel Hoog proteste contre les accusations de « menées subversives » dont l’AFP fait l’objet « sous prétexte qu’elle s’est fait l’écho, comme son devoir d’informer le lui impose, d’événements jugés négatifs pour l’image du pays et de ses dirigeants ». Il revient également sur « les menaces verbales » adressées à Randa Habib.

«Ces comportements sont proprement incompréhensibles dans un pays qui se revendique comme un Etat de droit. Ces actes de violence physique et verbale mettent en cause gravement le travail des journalistes et de ce fait, les libertés d’expression et d’information », déclare Emmanuel Hoog. « Nous prenons acte à cet égard des dispositions arrêtées en vue de protéger les personnels et les locaux de l’AFP à Amman et de vos déclarations de condamnation. Je souhaite qu’elles prennent effet de manière immédiate et concrète », précise-t-il.

Emmanuel Hoog renouvelle par ailleurs à l’ensemble des équipes de l’AFP son « soutien sans faille dans l’accomplissement de leur mission ».