Vous êtes ici

Communiqués de presse et newsletter

Le prix Kate Webb de l'AFP remis à une agence philippine indépendante

Le Centre philippin pour le journalisme d'investigation (PCIJ), une agence de presse indépendante, s'est vu remettre mercredi à Manille le prix Kate Webb de l'AFP pour sa contribution à la liberté de la presse dans l'un des pays les plus dangereux pour les reporters. Le prix Kate Webb de l'Agence France-Presse est attribué à des journalistes de texte ou d'image qui exercent leur métier dans des zones dangereuses ou des circonstances difficiles, au prix d'un grand courage physique et moral.

Le Centre philippin pour le journalisme d'investigation (PCIJ), une agence de presse indépendante, s'est vu remettre mercredi à Manille le prix Kate Webb de l'AFP pour sa contribution à la liberté de la presse dans l'un des pays les plus dangereux pour les reporters. Le prix Kate Webb de l'Agence France-Presse est attribué à des journalistes de texte ou d'image qui exercent leur métier dans des zones dangereuses ou des circonstances difficiles, au prix d'un grand courage physique et moral.

Il est doté de 5.000 euros que le PCIJ, deuxième lauréat de ce prix qui lui a été décerné en décembre, compte utiliser pour la formation de journalistes philippins.

"Le PCIJ est un symbole de la liberté de la presse aux Philippines et représente une source d'inspiration pour nous tous qui pensons que le journalisme a pour mission d'éclairer tous les coins sombres de nos sociétés, que cela plaise ou non aux personnes concernées", a déclaré Eric Wishart, directeur de l'AFP pour la région Asie-Pacifique, lors de la cérémonie de remise du prix.

"Nous l'acceptons au nom de plus de cent journalistes, dont 32 à Maguindanao (province du sud des Philippines), qui ont été tués pour avoir révélé les maux de la corruption, des dynasties politiques et de la mauvaise gouvernance", a souligné Malou Mangahas, directrice de l'agence PCIJ qui existe depuis une vingtaine d'années.

Le danger de l'exercice de la profession de reporter aux Philippines a été mis une fois de plus en lumière par le massacre en novembre de 57 civils, dont 32 journalistes, dans le sud du pays, dans le cadre de rivalités politiques. Le prix récompense chaque année un journaliste de la région Asie Pacifique en mémoire de Kate Webb, une journaliste de l'AFP née en Nouvelle-Zélande qui s'était distinguée par son grand courage en couvrant de nombreux conflits dans la région. Elle est décédée en 2007 d'un cancer, à l'âge de 64 ans. Le premier lauréat de ce prix, géré par la Fondation de l'AFP et la famille de Kate Webb, a été en 2008 un journaliste pakistanais Mushtaq Yusufzaï, 32 ans, du quotidien pakistanais The News, pour des reportages saisissants dans les zones tribales du nord-ouest du Pakistan.