Vous êtes ici

Au fil de l'AFP

Vente aux enchères de photos AFP : près de 300 000 euros, Gainsbourg en tête

Une photo de Serge Gainsbourg brûlant un billet de banque a été dimanche le plus grand succès de la première vente aux enchères de photographies de l'AFP, qui a totalisé près de 300.000 euros.

L'ensemble des 187 lots sont partis pour un total de 296.098 euros, a indiqué l'agence.

La photo de Gainsbourg allumant un "Pascal" (500 francs français) lors de l'émission "7 sur 7", en 1984, pour dénoncer une fiscalité qu'il trouvait trop lourde, a été adjugée pour 15.600 euros frais compris. L'estimation était de 800 à 1.500 euros.

Vient ensuite un cliché qui reste dans les mémoires des Parisiens, celui du maire de la capitale française et futur président de la République Jacques Chirac sautant au-dessus d'un tourniquet de métro en 1980. Il est parti pour 6.500 euros.

Une photo du corps du Che Guevara après sa mort en Bolivie en 1967 a été achetée pour 5.200 euros.

Parmi les photos peut-être moins célèbres, mais représentatives du travail de ses photographes sur les terrains les plus difficiles, l'AFP a vendu une vue d'une explosion dans un champ de mines pendant la première guerre du Golfe en 1991 pour 4.550 euros.

Les photos faisaient partie d'un fonds qui compte plus de six millions de clichés argentiques pris entre 1944 et 1998, dont 350.000 sur plaques de verre, stockés dans les entrailles du siège de l'agence, place de la Bourse, à Paris.

Les acheteurs ont acquis une "édition spéciale" sur papier baryté ou chromogène, avec tampon de l'AFP et certificat d'authenticité.

Les recettes de la vente intègrent le chiffre d'affaires de l'entreprise. Elles serviront notamment à la numérisation de l'immense fonds photographique, toujours en cours.

"C'est une belle reconnaissance pour la photographie de presse. Cette vente a su rencontrer un public large et internationnal, aussi bien des amateurs de photos que des collectionneurs qui ont été séduit tant par la chute du Mur de Berlin ou la Libération de Paris que par Gainbourg brûlant un billet de 500 francs", a commenté la directrice de la photographie Marielle Eudes.