Vous êtes ici

Au fil de l'AFP

Mexique : l’AFP participe au prix Breach-Valdez pour la liberté de la presse

L’AFP participe au Mexique au prix Breach-Valdez en faveur de la liberté de la presse avec l’ONU et l’Unesco, l’ambassade de France et de Suisse, et le département journalisme de l’Université Ibéro-Américaine de Mexico. 

L’annonce de la quatrième édition du prix coïncide avec une actualité difficile. Trois journalistes ont été tués au Mexique depuis le début de l’année dont deux à Tijuana. Ils se sentaient menacés et sans protection. Des manifestants ont dénoncé mardi soir les failles d’un dispositif officiel de protection des journalistes dans une quarantaine de villes, ainsi que l’impunité des criminels. 

Ce prix porte le nom de deux journalistes mexicains assassinés en 2017 pour leur travail journalistique, Javier Valdez et Miroslava Breach. Javier Valdez, tué pour une enquête sur les narco-trafiquants qu’il avait publié dans son hebdomadaire Rio Doce, était aussi le correspondant de l’AFP dans l’Etat du Sinaloa (ouest) fief d’un des principaux cartels du Mexique. Son épouse Griselda est également partie prenante du prix. 

Le prix est ouvert aux jeunes journalistes mexicains. Il récompensera le meilleur reportage d’investigation choisi par le jury. Le prix doit être décerné à México la semaine du 3 mai, journée internationale de la liberté de la presse. Le ou la lauréat-e voyagera en France et en Suisse avec une étape à Paris au siège de l’AFP et à Genève au sein des institutions des Nations unies.