Vous êtes ici

Prix et récompenses

Une journaliste philippine reçoit le prix Kate Webb de l'AFP

La journaliste philippine Patricia Evangelista a reçu vendredi le prix Kate Webb attribué par l'AFP pour sa couverture des deux événements les plus meurtriers aux Philippines en 2013

Une distinction qui récompense un travail dans des circonstances dangereuses et difficiles en Asie.

La jeune femme, qui travaille pour le portail philippin d'actualité Rappler et le magazine Esquire, a effectué des reportages pendant un mois sur des communautés de pêcheurs et d'agriculteurs dévastées par le super typhon Haiyan, le plus violent jamais enregistré aux Philippines, qui a fait près de 8.000 morts ou disparus en 2013.

Patricia Evangelista s'était rendue dans les zones touchées par la catastrophe naturelle dans le centre des Philippines, quelques semaines seulement après être revenue d'un reportage à Zamboangan, dans le sud du pays, pour la couverture d'un conflit de 21 jours entre l'armée et les rebelles musulmans, dans lequel plus de 200 personnes ont été tuées.

"Dans les deux cas, Patricia a choisi de se concentrer sur les personnes affectées", a déclaré le directeur de la région Asie-Pacifique de l'AFP, Gilles Campion, lors d'une cérémonie de remise du prix à Singapour.

A 29 ans, "Patricia est déjà une journaliste texte et vidéo à la maturité et au talent incroyables", a-t-il ajouté.

La lauréate s'est vu remettre un certificat et une somme de 3.000 euros.

Le prix, attribué par la Fondation AFP, porte le nom d'une ancienne journaliste de l'agence, la Néo-Zélandaise Kate Webb, décédée en 2007 à l'âge de 64 ans, après avoir couvert la plupart des événements marquants en Asie pendant quatre décennies.

Il est décerné depuis 2008 et a notamment récompensé le reporter photographe indien Dilnaz Boga, le journaliste indonésien d'investigation Stefanus Teguh Edi Pramono et le reporter pakistanais Mushtaq Yusufzai.

Contactez l'AFP

Vous avez une info, un commentaire à transmettre à l'AFP ? Écrivez-nous par...