Vous êtes ici

Une exposition et deux projections AFP à l’affiche de Visa pour l’Image 2016

Du 27 août au 11 septembre 2016, le Festival International de Photojournalisme de Perpignan met à l’honneur le travail d’Aris Messinis consacré à sa couverture de l’arrivée des réfugiés sur les plages de l’Île de Lesbos en Grèce.

Crise des migrants, guerre contre le groupe Etat islamique, ravages du virus Zika : le festival international de photojournalisme Visa pour l'Image, dont la 28e édition débute samedi à Perpignan, expose un monde en pleine tourmente, sans se focaliser sur les attentats ayant frappé l'Europe ces derniers mois.

"La thématique la plus visible", indique Jean-François Leroy, directeur et cofondateur du festival, "ce sont les migrants avec trois expositions, dont celle d'Aris Messinis du bureau de l'AFP à Athènes", sur le flot de réfugiés vers l'île grecque de Lesbos et intitulée "Scènes de guerre en zone de paix". Ce travail est exposé au Couvent des Minimes.
 



Au cours des soirées de cette 28e édition du festival, deux sujets AFP seront projetés au Campo Santo :

  • le reportage d’Albert Gonzalez Farran sur la situation au Soudan du Sud,
  • le travail collectif des photographes syriens sur le conflit d’avril 2015 à juin 2016.


Jusqu'au 11 septembre, le grand public tout comme 3.000 professionnels accrédités et 280 agences représentant une cinquantaine de pays sont attendus à Perpignan. Plus de 30 agences et collectifs de photographes du monde y ont un bureau de présentation.
 

En savoir plus