Vous êtes ici

Communiqués de presse et newsletter

Le prix Peter Mackler attribué à la journaliste pakistanaise Asma Shirazi

L’Agence France-Presse, l’association Global Media Forum et Reporters sans Frontières ont distingué Asma Shirazi dans le cadre de l’édition 2014 du prix Peter Mackler, qui récompense le courage et l’éthique journalistique.

Asma Shirazi, 38 ans et première correspondante de guerre Pakistanaise a couvert de nombreux conflits dont celui opposant Israël au Liban en 2006, les violences des Talibans à la frontière afghano-pakistanaise en 2009 et l’état d’urgence décrété par le général Pervez Musharraf au Pakistan en 2007.

Elle a par ailleurs animé deux talk-shows très populaires, dont l’un consacré à la vie du Parlement intitulé « Cafeteria du Parlement » qui a fait d’elle la première femme pakistanaise correspondante au Parlement. L’émission a été interdite par le général Musharaff dans le cadre de sa politique de contrôle des processus politiques du pays.

Sans se laisser décourager par les menaces de mort, Asma Shirazi a fait preuve de courage, de professionnalisme et de dévouement dans la recherche de la vérité, dans un pays où les talk-shows comportent autant de risques que les reportages de guerre.

« Nous sommes ravis de distinguer le courage et le dévouement à l’éthique journalistique qu’Asma Shirazi a montré tout au long de sa carrière, déclare Camille Mackler, directrice du prix. « Au péril de sa vie, elle a toujours veillé à ce qu’une information objective et gratuite soit disponible au Pakistan. Elle incarne non seulement les valeurs que notre prix récompense mais représente également un modèle pour les jeunes femmes du Pakistan et du monde entier. »

« En consacrant Asma Shirazi, nous rendons hommage au courage de ceux qui luttent pour la liberté de l’information au Pakistan, où sept journalistes ont été assassinés dans l’exercice de leur fonction en 2013. Face à une répression brutale, Shirazi démontre au quotidien des compétences journalistiques remarquables », indique Delphine Halgand, directrice pour les Etats-Unis de Reporters sans Frontières.

« L’AFP est très heureuse d’être associée à cette reconnaissance du grand courage et de la persévérance d’Asma Shirazi pour rendre compte des conflits et de la politique au Pakistan, malgré les dangers auxquels elle fait face », complète David Millikin, directeur de l’AFP pour l’Amérique du Nord.

Le Pakistan est actuellement classé 158e sur 180 dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans Frontières. Asma Shirazi est la deuxième femme à remporter le prix Peter Mackler.

La remise des prix aura lieu le 23 octobre 2014 à 18 heures au National Press Club de Washington et sera ouverte au public.
 

A propos du prix Peter Mackler
Le prix Peter Mackler qui récompense le journalisme courageux et éthique a été fondé en Juin 2008, en mémoire de Peter Mackler, journaliste originaire de Brooklyn qui a défendu l'éthique du journalisme et de la liberté d'expression durant ses 35 années d’activité. Peter Mackler a contribué à faire de l’AFP l’agence internationale qu’elle est aujourd’hui. Il a également fondé le Global Media Forum, qui a formé des journalistes et des organisations à but non lucratif à l’utilisation des médias comme outil pour le changement social. Il est aussi à l’origine du projet Platon, qui enseigne le journalisme aux adolescents défavorisés.
Le prix Peter Mackler récompense les journalistes qui se battent avec courage et éthique pour rendre compte de l’actualité dans les pays où la liberté de la presse n’est ni garantie, ni reconnue. Le prix est administré par Global Media Forum en partenariat avec Reporters sans Frontières et l'Agence France-Presse.


A  propos de l’AFP
L’AFP est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale. Des guerres et conflits à la politique, au sport, au spectacle jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie. Ses 2.260 collaborateurs, de 80 nationalités différentes, répartis dans 150 pays, rendent compte en six langues de la marche de la planète, 24 heures sur 24.
 

 

Télécharger la version PDF