Vous êtes ici

Communiqués de presse et newsletter

Le Conseil d’Administration de l’AFP a approuvé les comptes 2016 au cours de la réunion du 20 avril 2017

Dans un contexte de marché national et international récessif qui a continué à se dégrader en 2016, l’Agence France-Presse dégage une marge d’exploitation positive de 12,4 M€, en retrait de 1,1 M€ par rapport à 2015 à périmètre comparable.

Les produits d’exploitation progressent de 1,3 M€ entre 2015 et 2016, et s’élèvent à 296,2 M€. Cette amélioration résulte d’une augmentation des produits en provenance de l’Etat de 2,4 M€, supérieure de 1,6 M€ au montant prévu par le Contrat d’Objectifs et de Moyens signé en 2015. Ces produits sont constitués d’une part d’un abonnement souscrit par l’Etat aux services de l’Agence, et d’autre part d’une subvention qui compense le coût net des missions d’intérêt général confiées par la loi à l’Agence, dans le respect du droit communautaire.

La forte progression du chiffre d’affaires de la vidéo (+ 7,6%) et du sport (+ 7%) dynamise la performance commerciale, notamment à l’international, où le chiffre d’affaires progresse de 0,3%. Ces résultats confortent les choix stratégiques de l’Agence, qui portent également sur le marché du corporate et des institutions, via la filiale AFP-Services. Cette politique n’a pas encore permis de compenser la forte récession du marché français de la presse et des médias, ni la perte de contrats significatifs. Elle continue toutefois à porter ses fruits. A la suite de l’adoption fin 2016 du plan de relance commerciale, dont l’objectif principal est la conquête de 1.000 clients nets d’ici 2022, le chiffre d’affaires global a progressé de 2,5 % entre février 2016 et février 2017, et de nouveaux contrats emblématiques de la maturité et de la qualité de l’offre vidéo de l’Agence ont été signés (contrats signés avec la BBC qui vient de choisir l’AFPTV comme l’un de ses principaux fournisseurs de contenus vidéo, ou avec Wochit, plateforme dédiée à la création de vidéos en ligne).

Il est rappelé que le modèle économique des agences de presse, dans lequel l’élasticité charges / produits est quasi nulle, ne permet pas un ajustement à l’équilibre à court terme. L’AFP se situe dans une économie de l’offre avec des coûts fixes élevés, notamment salariaux, liés à un réseau mondial important. Ces coûts sont parfaitement maîtrisés, et progressent moins vite que l’évolution prévue par le Contrat d’Objectif et de Moyens signé avec l’Etat, alors même que l’Agence est en phase de construction d’une offre mondiale nouvelle concernant la vidéo, et de développement de sa présence à l’international.

La maîtrise des charges d’exploitation, qui s’élèvent à 283,8 M€, s’appuie notamment sur des efforts de gestion constants (mise en place de procédures, création d’une direction des achats, etc.), qui se sont traduits par une baisse de 1,7 % des charges d’exploitation hors dépenses de personnel depuis 2014, malgré de fortes inflations dans de nombreux pays où l’Agence est présente.

Le résultat net, au regard de l’ensemble de ces performances et d’événements non-récurrents qui n’ont été connus qu’en cours d’exercice, s’établit à – 5,5 M€.
 

A propos de l’AFP

L’AFP est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale. Des guerres et conflits à la politique, au sport, au spectacle jusqu’aux grands développements en matière de santé, de sciences ou de technologie. Ses 2.300 collaborateurs, de 80 nationalités différentes, répartis dans 151 pays, rendent compte en six langues de la marche de la planète, 24 heures sur 24.

Télécharger la version PDF