Vous êtes ici

Communiqués de presse et newsletter

L’AFP sélectionnée pour aider à développer le fact-checking en Hongrie

L’Agence France-Presse, leader mondial de l’investigation numérique, a été sélectionnée dans le cadre d’un appel d’offre de la Commission européenne pour aider à développer la lutte contre la désinformation en Hongrie, qui à ce jour ne compte encore aucune organisation reconnue dans ce domaine.

Dans le cadre de ce projet pilote de 15 mois appelé à démarrer le 1er novembre, l’AFP va coopérer avec un média local, le site d’information renommé 444.hu, et une fondation universitaire hongroise, la Media Universalis Foundation, liée à la prestigieuse université Loránd-Eötvös (ELTE) de Budapest.

L’AFP apportera son savoir-faire pour aider à former les journalistes de 444.hu pour qu’ils développent leur propre production en matière de vérification digitale et contribuera elle-même à une production de fact-checks en hongrois qui viendront alimenter un site internet commun dédié à ce projet. Le public pourra aussi accéder sur ce site à des outils lui permettant lui-même de se familiariser avec la vérification numérique.

« Ce projet co-financé par la Commission européenne constitue une nouvelle reconnaissance des qualités de l’AFP en matière de vérification numérique dans le monde. Nous sommes fiers de participer à cette initiative innovante pour aider à la lutte contre la désinformation en Europe, enjeu majeur de nos démocraties », a déclaré Phil Chetwynd, directeur de l’Information de l’AFP.

L’AFP et 444 en Hongrie collaboreront étroitement avec leur partenaire universitaire, qui réalisera de nombreux travaux de recherche durant tout le projet sur la question de la désinformation et des moyens d’y faire face.

L’idée centrale étant de permettre aux praticiens des médias et aux chercheurs de se nourrir de leurs expériences respectives pour développer dans le pays une culture de la lutte contre la désinformation.

Une conférence sur le sujet en Hongrie ainsi que de nombreuses activités à destination du public hongrois sont aussi prévues.

Télécharger la version PDF