Vous êtes ici

Communiqués de presse et newsletter

L’AFP membre d’une plateforme de lutte contre la désinformation en Allemagne et en Autriche

Il s'agit du plus grand projet de collaboration entre équipes de fact-checkeurs et scientifiques dans l'espace germanophone : l’observatoire des médias numériques en Allemagne et en Autriche (en anglais : German-Austrian Digital Media Observatory ou GADMO) va être lancé le 1er novembre.

Il a été sélectionné par la Commission européenne, qui co-finance le projet, est basé sur une alliance inédite entre organisations de lutte contre la désinformation actives en Allemagne et en Autriche : Agence France-Presse (AFP), Deutsche Presse-Agentur (dpa), Austria Presse Agentur (APA), et le réseau de recherche indépendant Correctiv ; des scientifiques de l’université TU Dortmund - qui coordonne le projet - et de l’institut autrichien de technologie AIT ; ainsi que l’entreprise grecque ATC chargée de tous les aspects techniques du projet.

GADMO a pour objectif de de lutter de manière coordonnée contre la désinformation, afin notamment de :
• rendre les articles de vérification des faits plus accessibles au public à travers leur publication sur un site internet ;
• identifier les campagnes de désinformation et les étudier scientifiquement ;
• promouvoir l’éducation aux médias en Autriche et en Allemagne.

« C’est une reconnaissance de la qualité de l’investigation numérique à l’AFP dans le monde entier, et plus particulièrement dans les pays germanophones », a déclaré Bronwen Roberts, adjointe au rédacteur en chef Europe de l’AFP, en charge de l’investigation numérique. « Nous sommes fiers de participer à ce projet, notamment parce que l’Allemagne a été identifiée comme l’une des principales cibles des campagnes de désinformation en Europe », a-t-elle ajouté.

Prévu pour une durée de 30 mois, le projet jouit d’une indépendance éditoriale totale et s’inscrit dans le réseau européen EDMO (Observatoire européen des médias numériques). Cet organe de coordination indépendant, financé par l’UE, a été lancé en 2020 et vise à unir les forces des fact-checkeurs, des chercheurs et d’autres experts de toute l’Europe dans la lutte contre la désinformation. En incluant GADMO, le réseau se compose désormais de neuf hubs régionaux actifs dans 17 pays européens. D’autres hubs seront lancés d’ici le début de l’année 2023.

Plus d’informations sur https://edmo.eu.

Télécharger la version PDF