Vous êtes ici

Communiqués de presse et newsletter

L’AFP au directoire de l'Association de la presse interaméricaine

Maria Lorente, directrice des bureaux AFP de Buenos Aires (Argentine) et Asuncion (Paraguay), a été élue au directoire de l’Association de la presse interaméricaine pour la période 2020-2023, lors de la 76e assemblée générale de cette organisation regroupant des responsables des principaux groupes de presse d’Amérique latine et de médias des Etats-Unis.

L’Association de la presse interaméricaine (en espagnol, Sociedad Interamericana de Prensa, SIP ; en anglais, Inter American Press Association, IAPA) est une organisation non gouvernementale de défense de la liberté de la presse sur le continent américain (Amériques du Sud, Centrale et du Nord) fondée en 1942 et basée à Miami, Etats-Unis.

« L'élection de Maria Lorente est une belle marque de reconnaissance pour le travail de l’AFP », s’est félicité Pierre Ausseill, directeur de l’AFP pour l’Amérique latine, « car il est rarissime qu'un(e) représentant(e) d'une agence de presse internationale soit représenté(e) au sein de son directoire ».

Diplômée en sciences de l’information de l’Universidad Complutense (Madrid), correspondante de l’AFP à Los Angeles et à Bruxelles, Maria Lorente a ensuite été rédactrice en chef AFP pour l’Amérique latine (2013-2019). A ce poste, elle a piloté la transformation numérique dans la région, le développement de la vidéo et de l’investigation numérique, en ligne avec les priorités stratégiques de l’AFP. Dans le domaine commercial, elle a développé des stratégies de fidélisation des clients, ainsi que les relations avec les médias et le marché des entreprises. Elle a également participé à plusieurs conférences et présentations sur les nouvelles audiences, la transformation numérique ou la lutte contre la désinformation.
En tant qu’envoyée spéciale et en missions d’organisation et coordination multimédia, elle a participé à des couvertures majeures en Amérique latine, comme la crise au Venezuela, les élections au Mexique en 2018, la destitution de Dilma Rousseff au Brésil ou encore la mort de Fidel Castro à Cuba en 2015.

Télécharger la version PDF