Vous êtes ici

Communiqués de presse et newsletter

Après l'audiovisuel, la presse écrite s'engage sur la diversité

Après l'audiovisuel en juillet, les médias de la presse écrite se sont engagés sur le respect de la diversité dans leur recrutement comme dans le traitement de l'information, en signant mardi la Charte de la diversité.

Plusieurs groupes de médias, dont l'Agence France-Presse (AFP), le groupe Amaury (Le Parisien, Aujourd'hui en France, L'Equipe), Hachette Filipacchi Associés, le groupe Le Monde, L'Humanité, Prisma Presse, Execopress (qui réalise des contenus pour la presse hebdomadaire), ont signé cette charte, en présence du ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand.

Une école de journalisme ESJ Paris fait aussi partie des signataires. La charte pour la diversité en entreprise, lancée en octobre 2004 par Claude Bébéar, le fondateur d'Axa, et Yazid Sabeg, Commissaire à la diversité, compte actuellement 3.100 signataires. Pour le ministre de la Culture, la presse écrite doit porter ses efforts en matière de respect de la diversité sur "la formation des étudiants, sur le recrutement, la gestion des parcours jusqu'à la production et la diffusion des contenus". "La diversité est un lien extraordinaire pour mobiliser l'opinion et changer les mentalités", a-t-il ajouté.

Kag Sanoussi, secrétaire général de la diversité, a souligné de son côté la nécessité du "travail sur les ressources humaines" et du "traitement de l'information", par la presse écrite, en matière de diversité. En juillet 2010, quinze nouveaux médias audiovisuels avaient signé la charte de la diversité. Une journée bilan "médias et diversité" doit être organisée en 2011 pour présenter les avancées en matière de diversité.