Vous êtes ici

Communiqués de presse et newsletter

L’AFP publie un guide de participation de ses journalistes aux réseaux sociaux

Printemps arabe, affaire DSK, émeutes à Londres, primaire socialiste, autant d'évènements qui confirment que le suivi des réseaux sociaux est devenu partie intégrante du travail des journalistes, et notamment des journalistes d'agence de presse qui alimentent en informations les rédactions des médias.

Une grande partie des journalistes suivent ces réseaux pour y effectuer une veille. Mais certains souhaitent également participer activement aux échanges. Ils se trouvent ainsi en prise directe avec le public, les sources, l'actualité, sans la présence des filtres traditionnels d’édition d’une rédaction.

L’AFP, l’une des trois plus grandes agences de presse mondiales, avec 1.500 journalistes travaillant dans 150 pays du monde, en six langues, a décidé de donner un cadre à cette participation aux réseaux sociaux avec un guide, élaboré après plusieurs mois de discussions internes.

Dans ce texte, l’AFP demande aux journalistes, souhaitant être actifs sur Twitter ou Facebook dans le cadre de leur activité professionnelle, de respecter les règles de déontologie de l’agence et ses valeurs d’indépendance, d’équilibre et d’impartialité.

Le journaliste qui souhaite participer dans un cadre professionnel est invité à utiliser son nom et indique sa qualité de journaliste à l'AFP. Sur Twitter, il utilise le hashtag #AFP pour distinguer les informations d’intérêt professionnel à celles ayant trait à sa vie personnelle. S’il veut s’exprimer uniquement dans un contexte privé, il peut, s’il le souhaite, ouvrir un 2e compte sans référence à son activité de journaliste AFP. Pour se constituer un réseau, il peut publier des éléments d’informations concernant son domaine de couverture, des notations personnelles, des détails de couleur, des anecdotes mais réserve la primeur des informations aux fils et aux services commercialisés par l’AFP. Il ne publie pas les alertes de l’agence – réservées à ses clients - sur un réseau social.

Tout en adoptant une liberté de ton propre aux réseaux sociaux, il veille à conserver une position de neutralité concernant ses domaines de couverture et prend garde à ne pas nuire à l’image générale d’impartialité de l’agence. Il s’abstient également de critiquer ses confrères des autres médias.

Ce document sera actualisé régulièrement pour suivre l’évolution des technologies et des pratiques. Il fait partie d’une stratégie plus large de prise en compte par l’AFP des réseaux sociaux et d’Internet. Premiers espaces de circulation de l’information dans le monde, la présence de l’AFP sur ces canaux est nécessaire pour entretenir et consolider son dynamisme technologique et éditorial et participe de sa capacité à toujours mieux répondre aux besoins de ses clients. Depuis un an, l’agence a créé un poste spécifique de responsable des réseaux sociaux, a effectué de nombreuses formations internes, renforcé ses règles d’utilisation et de vérification des contenus en provenance de ces réseaux et a ouvert une page Facebook en français et en anglais.

Pour accéder au guide de participation des journalistes AFP aux réseaux sociaux
Pour accéder aux règles d’utilisation des réseaux sociaux.