Vous êtes ici

Actualités

WTA: la pépite américaine Cori Gauff, 15 ans, va intégrer le top 100

APA/AFP/Archives / BARBARA GINDL L'Américaine Cori Gauf face à l'Ukrainienne Kateryna Kozlova au tournoi WTA de Linz en Autriche, le 9 octobre 2019

L'Américaine Cori Gauff, au talent précoce, va intégrer pour la première fois le top 100 du classement WTA lundi prochain à seulement 15 ans après avoir accédé mercredi aux quarts de finale du tournoi de Linz, en Autriche.

La pépite du tennis féminin, qui a fait sensation à Wimbledon en se hissant jusqu'aux huitièmes de finale, vit une surprenante semaine à Linz où elle a d'abord été repêchée après avoir été éliminée lors des qualifications.

Celle qui fêtera ses 16 ans le 13 mars prochain a bénéficié de l'abandon mercredi de l'Ukrainienne Kateryna Kozlova - touchée à la jambe gauche - alors que cette dernière était menée dans le troisième set (4-6, 6-4, 2-0).

"C'était un objectif (d'accéder au top 100). En janvier, j'ai envoyé un message à un proche en lui disant que je voulais terminer l'année dans le top 100 alors que je devais être classée 800e mondiale. C'était un objectif farfelu mais je suis heureuse d'avoir réussi à l'atteindre", a affirmé sur le site internet de la WTA la native de Delray Beach, qui a débuté l'année 2019 au 685e rang mondial.

Classée 110e cette semaine, elle est devenue la plus jeune joueuse à atteindre les quarts de finale d'un tournoi WTA depuis janvier 2005 lorsque la Bulgare Sesil Karatantcheva avait rallié ce même niveau de la compétition au tournoi de Gold Coast (Australie) à 15 ans et 153 jours.

"Je crois que je suis habituée à être la plus jeune à faire pas mal de choses. J'espère pouvoir continuer à faire ça et à profiter de mes jeunes années car comme tout le monde le dit, ça passe vite", a affirmé Gauff qui affrontera la Néerlandaise Kiki Bertens, 8e mondiale, ou la Belge Alison Van Uytvanck (44e) pour une place dans le dernier carré en Autriche.

Si atteindre le top 100 à 15 ans reste une performance d'exception, d'autres joueuses ont réussi cette prouesse comme la comète russe Anna Kournikova ou la Suissesse Martina Hingis, N.1 mondiale à 16 ans.

Contactez l'AFP

Vous avez une info, un commentaire à transmettre à l'AFP ? Écrivez-nous par...