Vous êtes ici

Actualités

Bleus: Mbappé, il n'y en a que pour lui!

AFP / FRANCK FIFE L'attaquant français Kylian Mbappé lors du match amical contre l'Islande, le 11 octobre 2018 à Guingamp

C'est pour lui qu'on vient au stade, ou qu'on fait la queue pour assister à un simple entraînement: Kylian Mbappé est devenu un spectacle à lui tout seul, à l'image de son entrée électrique jeudi à Guingamp pour sauver les Bleus contre l'Islande (2-2).

Groggy après les deux buts des visiteurs, le stade du Roudourou ne s'est pas réveillé sur des fulgurances d'Ousmane Dembélé ou d'Antoine Griezmann. Non, c'est quand la jeune pépite du Paris SG est sortie du banc pour s'échauffer que la ferveur est revenue !

Le public breton n'est pas rancunier: la flèche parisienne, entrée en jeu à la mi-temps de Guingamp-PSG mi-août pour son premier match post-Mondial, avait puni les locaux d'un doublé synonyme de victoire pour les Parisiens.

Depuis le sacre mondial en Russie, celui qui s'affichait en Une de l'édition internationale du "Time" jeudi est devenu, à seulement 19 ans, l'icône de l'équipe de France, le symbole d'une jeunesse aussi brillante qu'insolente.

- "Le futur du football" -

"Il est le futur du football. Sa technique footballistique à couper le souffle l'a propulsé sur le devant de la scène internationale en à peine quelques mois", s'enthousiasme le célèbre magazine américain.

En Italie, la Gazzetta dello sport vient de comparer les statistiques de Mbappé à celles de la star argentine Lionel Messi au même âge, avec des chiffres flatteurs pour l'attaquant français...

La veille du match contre l'Islande, lors d'un entraînement ouvert aux spectateurs, une rareté, le jeune public guingampais n'avait que son nom en tête ou presque.

Il est un peu "hors norme, il est hors catégorie. Il y en a un de temps en temps, j'ai le privilège qu'il soit Français. Des Kylian, il y en a d'autres mais lui c'est Kylian Mbappé et c'est prodigieux ce qu'il est capable de faire", reconnaissait Didier Deschamps lundi, au lendemain du quadruplé réalisé par le Parisien contre Lyon.

Au point de s'offrir le Ballon d'Or dans la dernière ligne droite ? Le milieu croate Luka Modric, finaliste du Mondial et vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid, reste le favori, avant la remise de la prestigieuse récompense le 3 décembre, mais sait-on jamais ? Mbappé va si vite sur un terrain...

"Il est bourré de talent. Il a encore beaucoup d'années devant lui et de nombreuses occasions" d'avoir le Ballon d'Or, estime le sélectionneur islandais Erik Hamren, qui ne veut pas trancher entre Griezmann, Pogba ou Mbappé et donnerait bien le prix à "l'équipe championne du monde dans son ensemble".

Mais justement, contrairement à la Coupe du monde, où la France pouvait s'appuyer sur une impressionnante force collective, en sus de son jeune attaquant, cette fois c'est comme si elle s'était contentée de lui donner le ballon et contempler le spectacle.

Le capitaine français Hugo Lloris s'est de lui-même emparé du sujet, jeudi soir face aux journalistes présents en zone mixte.

- Tout dépend de lui ? -

L'équipe "a manqué d'agressivité, d'intensité, de rythme pour faire la différence hormis les 15, 20 dernières minutes où on a mis un peu plus de folie notamment avec l'entrée de Kylian qui a fait tourner le match en notre faveur", a d'abord souligné le portier de Tottenham.

"Il se sert de toutes ses qualités et il les met au service de l'équipe" mais, a prévenu Lloris, "il ne faut pas que tout dépende de lui, c'est à nous également de trouver les solutions collectivement pour éviter ce genre de scénario à l'avenir".

Touché à un pied en fin de match, après la charge d'un Islandais qui a rendu Deschamps furieux, le jeune attaquant s'est entraîné normalement vendredi matin et sera disponible pour le choc contre l'Allemagne mardi au Stade de France en Ligue des Nations.

Mais pour battre les anciens champions du monde, Mbappé seul ne suffira peut-être pas...

Le réseau mondial de l'AFP

Le réseau mondial de l'Agence France Presse couvre 151 pays

En savoir plus
En savoir plus

Contactez l'AFP

Vous avez une info, un commentaire à transmettre à l'AFP ? Écrivez-nous par...