Vous êtes ici

Business Wire

Kite Lake écrit au conseil d’administration d’Inmarsat Plc à la suite des lettres d’Oaktree et de Rubric

LONDRES

Kite Lake Capital Management (UK) LLP, qui possède en sa qualité de gestionnaire de placements / sous-conseiller pour le compte et au nom de fonds sous-jacents une participation de 17.770.258 actions (soit plus de 3,8% des titres en circulation) d’Inmarsat Plc (ci-après «Inmarsat») a annoncé aujourd’hui avoir adressé une lettre au conseil d’administration d’Inmarsat à la suite des lettres publiées par Oaktree Capital Management L.P. et Rubric Capital Management LP.

Le texte intégral de la lettre de Kite Lake est reproduit ci-dessous.

Conseil d’administration d’Inmarsat Plc
99 City Road
Londres, EC1Y 1AX
Royaume-Uni

Le 5 novembre 2019.

À l’attention du conseil d’administration d’Inmarsat Plc:

Kite Lake Capital Management (UK) LLP (ci-après «Kite Lake») possède, en sa qualité de gestionnaire de placements / sous-conseiller pour le compte et au nom de fonds sous-jacents, une participation de 17.770.258 actions d’Inmarsat (soit plus de 3,8% des titres en circulation).

Kite Lake prend acte de la lettre publiée par Oaktree Capital Management (ci-après «Oaktree») le 5 novembre 2019 et se déclare entièrement d’accord avec les points soulevés par Oaktree. La situation en cause est quasiment sans précédent: il s’avère que, dans l’analyse du caractère équitable du prix effectuée par le consortium, une valeur limitée à zéro a été attribuée aux actifs représentés par le spectre de Ligado. Ceci est démontré par l’absence de toute référence à la valeur potentielle de Ligado dans le document du consortium et, lors de la conférence téléphonique d’Inmarsat sur les résultats du premier trimestre 2019 qui a eu lieu le 1 er mai 2019 le PDG, Rupert Pearce, a déclaré ceci: «…Ligado ne génèrera aucun revenu en 2019 et nous ne prévoyons pas qu’ils recommenceront à nous distribuer des bénéfices dans un proche avenir.»

Depuis lors, de nombreux commentateurs estiment qu’après plus de 10 années de délai, il se pourrait fort bien que Ligado reçoive l’approbation réglementaire finale. Quelques semaines seulement nous séparent de cette approbation et, à tout le moins, nous pensons que le conseil d’administration d’Inmarsat devrait demander le report de l’audience d’approbation du plan jusqu’à la date butoir du 10 décembre 2019 afin d’avoir le plus de temps possible pour clarifier la position réglementaire de Ligado et décider de la meilleure marche à suivre à l’égard des actionnaires actuels d’Inmarsat.

La question que nous posons au conseil d’administration est simple: considérant que la perspective d’une approbation réglementaire pourrait se concrétiser avant la date butoir, le conseil d’administration recommanderait-il une offre à 7,09 dollars US si elle était faite aujourd’hui? Nous pensons que la réponse devrait être un «non» catégorique.

Nous prenons acte également de la lettre de Rubric Capital Management LP (ci-après «Rubric») datée de ce jour. À l’instar de Rubric, en mai 2019 Kite Lake a voté pour le plan du consortium, après avoir, à la demande des conseillers du consortium, fait passer les actions qu’elle détenait d’une position «swap» à une position «cash» aux dépens des fonds gérés par Kite Lake au motif que l’on s’attendait à ce que le vote ait lieu sous peu. Nous nous sommes exécutés après plusieurs discussions avec l’un des conseillers financiers du consortium, étant entendu que si des développements concrets survenaient concernant Ligado avant l’audience d’approbation du plan, le conseil d’administration serait en mesure soit de changer sa recommandation quant au plan, soit de faire reporter l’audience d’approbation du plan.

Nous pensons que le conseil d’administration doit faire le nécessaire dans l’intérêt des actionnaires et reporter le plus possible l’audience d’approbation du plan afin de clarifier la situation actuelle de Ligado. Nous ne voyons aucun désavantage pour les actionnaires actuels à procéder ainsi. C’est la moindre des choses que l’on puisse faire pour les actionnaires.

Nous prenons acte de l’annonce faite aujourd’hui par Inmarsat. Si le conseil d’administration refuse de donner suite à la demande d’Oaktree, l’intention actuelle de Kite Lake est d’assister à l’audience d’approbation du plan et de manifester devant le juge nos préoccupations quant à la transaction proposée.

Cordialement,

Jamie Sherman

Associé

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Jamie Sherman
+44 207 052 8310
jamie.sherman@kitelake.com

 

© Business Wire, Inc.

Avertissement :
Ce document n’est pas un document de l’AFP et l’AFP ne peut être tenue responsable pour son contenu. Pour toute question concernant le contenu, nous vous demandons de bien vouloir contacter les personnes/sociétés indiquées dans le corps du communiqué de presse.

Contactez l'AFP

Vous avez une info, un commentaire à transmettre à l'AFP ? Écrivez-nous par...