Vous êtes ici

Agence NEWS Press

Entretien avec Patrice Joly, Président du Conseil départemental de la Nièvre


La question sur les nouvelles ruralités se pose. Faut-il mutualiser, « étendre nos frontières à l'Europe », inventer des modèles communs de développement alternatif ?

Le 10 juillet 2012 a été coproduit le Manifeste des Nouvelles Ruralités par les Présidents des Conseils généraux de la Nièvre, de l'Allier, du Cher et de la Creuse. Une mission de la Nouvelle Ruralité a été créée au sein de l'Assemblée des Départements de France qui est à l'origine des Assises de la Ruralité.

Le 5 juin 2014 se sont tenus les Etats Généraux des Nouvelles Ruralités qui ont rencontré un franc succès avec plus de 650 participants issus de 43 départements de France dont 150 élus des collectivités territoriales et parlementaires.

Le Premier Ministre a d'ailleurs repris le 13 mars dernier à Laon, à travers les conclusions du comité interministériel à l'Egalité des territoires, l'esprit et la lettre du rapport rédigé en décembre 2013 par les Présidents de l'Allier, du Cher, de la Creuse et de la Nièvre. Les mesures envisagées par le Gouvernement représentent un engagement de près d'un milliard d'euros pour l'Etat. Les territoires ruraux sont désormais reconnus et disposent d'une réponse politique, ce qui est d'autant plus nécessaire avec les scores du FN. Aux dernières élections municipales, nous avons eu 10 triangulaires.

Les grands défis à relever sont nombreux : résorber les zones blanches en téléphonie mobile, accélérer le raccordement au très haut débit, financer les maisons de santé et les hôpitaux de proximité, encourager la rénovation énergétique des logements, renforcer les pôles de centralité des villes moyennes, revitaliser les commerces de services publics de nos centre bourgs.

Notre combat pour faire changer les regards, les visions et les représentations de nos élites sur les territoires ruraux doit désormais porter ses fruits, concrètement, dans les actes des autorités publiques.

A l'occasion de la présentation du rapport de la Mission « Nouvelles Ruralités » : « Campagnes, le Grand Pari », Le 7 novembre 2014, les Présidents des Conseils départementaux ont reçu les ministres Sylvia PINEL et André VALLINI, et ont exprimé leur position quant à la réforme territoriale envisagée, évoquant, notamment, la nécessité d'ouverture à tous les territoires et la multiplicité d'associations catégorielles.

Il faut installer le numérique, inverser le fléau du désert rural et, face à la désindustrialisation, trouver des solutions. Les métropoles sont sur dotées en comparaison des campagnes alors qu'il faut penser à aménager la France autrement. Car elle change : la concentration dans les grandes villes ne fonctionne plus, les gens privilégiant les campagnes pour des raisons économiques, le numérique bouleverse la donne et permet un accès à toutes les données, etc. L'enjeu est économique avec une problématique d'aménagement numérique. Mais la loi numérique est inégalitaire et accroît le fossé car elle créée des aménagements prioritaires en très haut débit à la condition d'être relié à une zone prioritaire, comme le sont les grandes villes.

Qu'apporte le tourisme aux territoires nivernais et comment le Département met-il en valeur cet atout ?

Le tourisme est à la fois familial, d'affaires, avec beaucoup de visiteurs étrangers. Il génère un chiffre d'affaires annuel de 30 millions d'euros. Il faut dire que notre patrimoine est riche. Je vous en donne des exemples. Nous avons la chance d'avoir plusieurs sites qui par leur diversité correspondent à des attentes diverses des touristes:

Le Parc Naturel Régional du Morvan est un site exceptionnel tant au plan naturel que culturel et présente une identité forte. Il assume son rôle de chef de file pour le tourisme, la biodiversité, la forêt, les énergies renouvelables et l'action culturelle.

Dans le Val de Loire, il faut citer La Charité sur Loire. Cité du livre au bord du fleuve, elle renferme l'un des plus beaux ensembles de l'art roman en Bourgogne. Son prieuré est remarquable. Son église prieurale, inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco, bénéficie d'une restauration exemplaire.

La Cité du Mot, Labellisée Centre Culturel de Rencontre, a pour principal objectif de développer, au sein du Prieuré de La Charité, des actions artistiques et culturelles autour du mot. Expositions, créations, résidences d'artistes, colloques, accueil de visiteurs, actions pédagogiques, autant de possibilités pour célébrer les mots.

Le centre archéologique Bibracte est situé à 25 km d'Autun. Aujourd'hui, il est reconnu comme site archéologique majeur avec la venue de scientifiques venus de l'Europe entière. Il dispose d'un centre de recherche qui abrite des laboratoires, des salles dédiées au tri, au lavage et à la conservation des objets archéologiques, ainsi qu'un centre de documentation archéologique. C'est aussi un site naturel d'exception, labellisé Grand Site de France, au coeur du parc naturel régional du Morvan.

Dans le cadre du Plan Local de Redynamisation du bassin d'emplois de Château-Chinon, le Conseil Départemental de la Nièvre a créé une Cité Muséale en 1986, à la fin du premier mandat de François Mitterrand. Le Musée du septennat est un hommage à l'ancien Président qui a été Maire de la Ville de mars 1959 à mai 1981. Il abrite les cadeaux offerts au Président lors de ses déplacements, la collection du Septennat appartenant au Conseil Général qui gère le musée.

En quoi Le numérique est-il un pôle de développement pour le département de la Nièvre ?

Un de nos objectifs majeurs est d'éviter une fracture numérique durable. C'est pourquoi le Conseil départemental a décidé en 2005 de créer les conditions favorables pour un accès au haut débit pour tous. Nevers Agglomération s'associe au projet du département et les deux collectivités ont créé un Syndicat Mixte Nièvre Numérique. Le regroupement des collectivités au sein de Nièvre Numérique, permet de renforcer les capacités pour l'établissement et l'exploitation d'un réseau de communications électroniques à haut débit.

Vous évoquez régulièrement l'automobile comme un point fort de la Nièvre. Qu'en est-il aujourd'hui ?

Magny-Cours est en pointe en matière automobile. Notre objectif est de faire revenir le grand prix de F1 sur le circuit qui est en gestion privée et l'entière propriété du Département. Depuis 2012, le circuit présente officiellement sa candidature à l'organisation des prochains Grands Prix de France auprès de la Fédération Française du Sport Automobile ; Ce projet s'appuie également sur la Cité de l'Automobile, un établissement de recherche de pointe qui contribue l'identité économique de la Nièvre.

Les Départements comme vous pouvez le constater ne sont pas des organismes du passé et ce Département a des pépites dans le domaine de la culture, de la recherche, du sport, du tourisme et d'autres encore. Nous devons les maximiser pour garder une attractivité de notre territoire.

Entretien avec Alexia Lecomte. Jean François Puech Directeur de la Rédaction

Le réseau mondial de l'AFP

Le réseau mondial de l'Agence France Presse couvre 151 pays

En savoir plus
En savoir plus

Contactez l'AFP

Vous avez une info, un commentaire à transmettre à l'AFP ? Écrivez-nous par...