Vous êtes ici

Business Wire

Un congrès international sur les langues autochtones se tiendra en juin en Colombie-Britannique

BRENTWOOD BAY, (C.-B.)

Pour célébrer l’Année internationale des langues autochtones, proclamée en 2019 par l’Organisation des Nations Unies, la First Peoples’ Cultural Foundation (FPCF) et le First Peoples’ Cultural Council (FPCC), en partenariat avec la Commission canadienne pour l’UNESCO, tiendront un important congrès international sur la revitalisation des langues autochtones en Colombie-Britannique cet été.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20190221005761/fr/

QUOI :  

Le congrès international sur les langues autochtones HELISET TŦE SḰÁL (se prononce ha-LI-sit-té-skwèl) – « Laissez vivre les langues » – réunira des leaders et des experts en langues autochtones, des conférenciers, des étudiants et des défenseurs des droits des peuples autochtones de partout dans le monde pour célébrer, honorer, revitaliser, promouvoir, partager leur expertise en langues autochtones et prendre connaissance du succès des projets linguistiques en Colombie-Britannique. L’objectif de la conférence est de fournir aux participants des compétences et des connaissances pratiques leur permettant de soutenir le travail de revitalisation des langues autochtones qu’ils mènent dans leurs communautés et organisations.

 
QUAND : Du 24 au 26 juin 2019
 
OÙ : Victoria Conference Centre, à Victoria, en Colombie-Britannique, Canada
 
POINTS CLÉS: Le congrès offrira de multiples ateliers, y compris des formations pratiques sur l’immersion linguistique et les techniques d’archivage et de documentation; les politiques et lois linguistiques; la planification de programmes de revitalisation linguistique; les modèles pour la revitalisation linguistique et l’éducation; les langues et la technologie; et la narration.

Les Nations Unies ont déclaré 2019 l’Année internationale des langues autochtones. C’est là un mécanisme important pour sensibiliser la communauté internationale à la disparition marquée des langues autochtones et à l’urgente nécessité de les préserver, de les revitaliser, de les promouvoir, et d’entreprendre des actions immédiates et coordonnées à l’échelle nationale et internationale pour les protéger.

Partout dans le monde, les langues autochtones continuent de disparaître à un rythme alarmant. Environ 40 % des quelque 6 700 langues parlées dans le monde sont en danger de disparition. Le fait que la plupart d’entre elles soient des langues autochtones met en péril les cultures et les systèmes de connaissances auxquels elles se rattachent.

Pour en savoir plus :

Au sujet de la First Peoples’ Cultural Foundation :

La First Peoples’ Cultural Foundation est un organisme de bienfaisance à but non lucratif dirigé par des Premières Nations qui soutient les efforts de la communauté pour revitaliser les arts, les langues et les cultures autochtones propres à la Colombie-Britannique, au Canada. Pour en savoir plus, visitez le site fpcf.ca

About the First Peoples’ Cultural Council :

Le First Peoples’ Cultural Council est une société d’État provinciale dirigée par des Premières Nations et dont le mandat est de soutenir la revitalisation des langues, des arts, des cultures et du patrimoine autochtones de la Colombie-Britannique, Canada. Pour en savoir plus, visitez le site fpcc.ca

Au sujet de la Commission canadienne pour l’UNESCO :

La Commission canadienne pour l’UNESCO relie les Canadiens aux travaux de l’UNESCO, l’organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture. Pour en savoir plus, visitez le site ccunesco.ca

Alex Russell
Conseillère en communications
First Peoples’ Cultural Foundation
604-562-9262
alex@russellstrategy.com

Médias cherchant à obtenir une accréditation pour cet évènement, contactez
media@fpcflanguageconference.com

Le réseau mondial de l'AFP

Le réseau mondial de l'Agence France-Presse couvre 151 pays

En savoir plus
En savoir plus

Contactez l'AFP

Vous avez une info, un commentaire à transmettre à l'AFP ? Écrivez-nous par...