Vous êtes ici

Business Wire

Une étude de la GSMA révèle que 250 millions de femmes supplémentaires sont devenues propriétaires d’un appareil de téléphonie mobile dans les pays à revenu faible et intermédiaire depuis 2014

LONDRES

Une nouvelle étude de la GSMA révèle que 80 pour cent des femmes dans les pays à revenu faible et intermédiaire sont désormais propriétaires d’appareils de téléphonie mobile. D’après le rapport de la GSMA intitulé « 2019 Mobile Gender Gap » et publié ce jour, la technologie mobile est le principal moyen d’accès à Internet dans ces marchés, où 48 pour cent des femmes utilisent la téléphonie mobile pour se connecter au Web.

Toutefois, malgré une connectivité croissante, la disparité hommes-femmes en termes de possession d’un appareil mobile n’est pas en train de se résorber. Les femmes restent 10 pour cent moins nombreuses à posséder un appareil mobile dans les pays à revenu faible et intermédiaire, et 23 pour cent moins nombreuses à utiliser l’Internet mobile. Les disparités hommes-femmes en termes de services mobiles varient d’une région et d’un pays à l’autre, l’écart le plus grand se trouvant en Asie du Sud, où les femmes restent 28 pour cent moins nombreuses à détenir un appareil mobile, et 58 pour cent moins nombreuses à utiliser l’Internet mobile.

« Nous constatons une augmentation significative dans l’accès mobile pour les femmes. Toutefois, dans un monde de plus en plus connecté, les femmes sont encore laissées pour compte », déclare Mats Granryd, directeur général de la GSMA. « Bien que la connectivité mobile connaît un déploiement rapide, cela ne se fait pas de manière homogène. Les disparités d’accès à la technologie mobile menacent d’exacerber les inégalités auxquelles les femmes sont déjà confrontées. »

Des mesures pour combler les écarts hommes-femmes en termes de services mobiles

Les opérateurs mobiles prennent des mesures pour lutter contre les disparités hommes-femmes en termes de services mobiles, et fournissent des efforts pour promouvoir l’inclusion numérique et financière des femmes. Dans le cadre de l’initiative de coopération du programme Femmes connectées de la GSMA, près de 37 opérateurs mobiles de 27 pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine se sont engagés à réduire l’écart hommes-femmes au sein de leur clientèle de services d’argent mobile et d’Internet mobile à l’horizon 2020. Ces opérateurs ont fourni à plus de 16 millions de femmes supplémentaires un accès aux services numériques et financiers depuis 2016.

« Il est crucial de garantir l’inclusion numérique et financière des femmes, car nous savons que lorsque les femmes prospèrent, les sociétés, les entreprises et les économies prospèrent aussi », ajoute M. Granryd. « Atteindre les 432 millions de femmes qui se trouvent dans ces pays et qui ne sont toujours pas connectées nécessitera des efforts communs et une coordination de la part de l’industrie mobile, ainsi que des décideurs politiques et de la communauté internationale. »

Les femmes ont indiqué que l’abordabilité, l’alphabétisation et les compétences numériques, un manque ressenti de pertinence, et les préoccupations de sûreté et de sécurité sont les principaux obstacles à éliminér afin de réduire encore l’écart hommes-femmes dans l’accès aux services mobiles.

Une opportunité de croissance économique et commerciale significative

Selon la GSMA, la réduction des disparités hommes-femmes en termes de possession et d’utilisation de services mobiles représente une opportunité commerciale substantielle pour l’industrie mobile. Au cours des cinq prochaines années, les pays à revenu faible et intermédiaire pourraient générer, selon les estimations, un excédent de recettes de 140 milliards de dollars grâce à l’industrie mobile, si les opérateurs parviennent toutefois à combler ces disparités à l’horizon 2023. La GSMA indique également que la réduction de ces disparités pourrait être un puissant moteur de croissance économique. En outre, ces marchés pourraient accroître leurs PIB de 700 milliards de dollars d’ici 2023.

Le rapport « 2019 Gender Gap Mobile » de la GSMA est disponible à l’adresse : https://www.gsma.com/mobilefordevelopment/connected-women/the-mobile-gender-gap-report-2019/

-FIN-

À propos de la GSMA

La GSMA représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile dans le monde entier. Elle réunit plus de 750 opérateurs et près de 400 sociétés appartenant à l'écosystème mobile élargi, dont des fabricants de téléphones et d’appareils, des éditeurs de logiciels, des fournisseurs d’équipements, des sociétés Internet et des organismes œuvrant dans des secteurs d’activité connexes. La GSMA produit également les événements MWC, leaders du secteur, qui se tiennent chaque année à Barcelone, Los Angeles et Shanghai, ainsi que la série Mobile 360 de conférences régionales.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site officiel de la à l’adresse www.gsma.com. Suivez la GSMA sur Twitter : @GSMA.

À propos du programme Femmes connectées de la GSMA

Le programme Femmes connectées de la GSMA travaille au côté d’opérateurs et de leurs partenaires pour aider les femmes à surmonter les obstacles dans l’accès et l’utilisation de l’Internet mobile et des services d’argent mobile. L’objectif du programme Femmes connectées est de réduire les écarts hommes-femmes dans l’usage de l’Internet mobile et des services d’argent mobile, et de créer d’importantes opportunités commerciales pour l’industrie mobile et des avantages socio-économiques pour les femmes.

Ce rapport est le fruit d’un projet financé par le Département britannique du développement international et l’Agence suédoise en charge de la coopération dans le développement international. Les opinions exprimées ne sont pas nécessairement celles de ces deux organismes.

Pour plus d’informations, veuillez visiter

www.gsma.com/connectedwomen

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Pour la GSMA
Beau Bass
+44 79 7662 4962
beau.bass@webershandwick.com

Daniel Ancin / Gloria Almirall
+34 93 236 09 00
Dancin@webershandwick.com

Service presse GSMA
pressoffice@gsma.com

Le réseau mondial de l'AFP

Le réseau mondial de l'Agence France-Presse couvre 151 pays

En savoir plus
En savoir plus

Contactez l'AFP

Vous avez une info, un commentaire à transmettre à l'AFP ? Écrivez-nous par...