Vous êtes ici

Au fil de l'AFP

Un journaliste AFP de Lagos distingué pour son fact-checking

Le journaliste du bureau AFP de Lagos Segun Olakoyenikan a reçu mardi 12 octobre le deuxième prix du « Fact check de l’année par un journaliste en exercice » lors de la 8e cérémonie des Prix Africa Check, l’organisation pionnière en matière de vérification numérique en Afrique.

Segun Olakoyenikan est un journaliste expérimenté qui a rejoint l’équipe d’investigation numérique de Lagos en 2019. Doté d’une solide expérience en journalisme économique, il a mis au jour de nombreuses désinformations en ligne, allant de la pandémie du Covid jusqu’à des citations fallacieuses de chiffres par des responsables politiques.

La vérification qui lui a valu le prix Africa Check a révélé qu’un proche conseiller du président nigérian Muhammadu Buhari avait purement et simplement inventé la déclaration d’une supposée institution de l’Union européenne rendant hommage au gouvernement pour son rôle dans la libération d’enfants détenus par le groupe islamiste Boko Haram.

“Cette affaire est importante car le Nigeria fait face à de nombreux problèmes sécuritaires. Une déclaration de l’UE soutenant le gouvernement pouvait être perçue comme partisane et accroître encore les tensions », a commenté Segun Olakoyenikan .

Le collègue de Segun Olakoyenikan également en charge de l’investigation numérique au bureau AFP Lagos, Mayowa Tijani , avait déjà remporté le deuxième prix Africa Check en 2019 pour avoir pour sa part démonté l’affirmation d’un ministre nigérian selon laquelle son pays « disposait de plus de médecins qu’il n’en fallait ».

Le travail d’investigation numérique de l’AFP en Afrique a également été à l’honneur cette année avec la nomination, toujours pour les Prix Africa Check, d’un autre journaliste du réseau, James OKong'o, du bureau de Johannesburg.

L’ensemble des distinctions de la 8eme édition des Prix Africa Check peut être consultée ici