Vous êtes ici

Au fil de l'AFP

Publication de la note de l’index égalité femmes – hommes de 2019

Depuis 2019, les entreprises de plus de 1.000 salariés sont tenues de publier chaque année au 1er mars leur note de l’index de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Cette note sur 100 est calculée sur l’année civile.

Au titre de l’année 2019, l’AFP obtient la note de 78/100 (contre 76/100 au titre de l’année 2018), déclinée comme suit au sein de 5 indicateurs :

  1. écart de rémunération femmes-hommes : 38/40 points ;
  2. écart de répartition des augmentations individuelles : 20/20 points ;
  3. écart de répartition des promotions : 15/15 points ;
  4. nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité : 0/15 points ;
  5. nombre de personnes du sexe sous-représenté parmi les 10 plus hautes rémunérations : 5/10 points.

Les notes significatives obtenues sur les 3 premiers indicateurs sont le résultat des actions et des engagements pris par l’AFP depuis de nombreuses années en faveur de l’égalité femmes-hommes :

  • la signature d’un accord relatif à l’égalité professionnelle et la qualité de vie au travail le 5 février 2018 qui prévoit notamment des actions en faveur de la mixité des emplois, de la formation professionnelle, de la promotion et de la politique de rémunération ainsi que sur l’articulation entre la vie professionnelle et la vie personnelle ;
  • la rédaction d’un guide « agir contre les comportements sexistes et les violences sexuelles » ;
  • la mise en place d’une formation contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes.

L’AFP dispose également de deux référents contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes : une référente désignée par le CSE, Fatima BOUQUET, et un référent désigné par la Direction, Philippe LE BLON.

La note de 0/15 obtenue sur le 4ème critère s’explique par deux particularités. Premièrement, ce critère vérifie le nombre de femmes augmentées à leur retour de maternité, au regard des augmentations accordées sur l’année. Il n’est donc pas pertinent en cas d’absence d’augmentation générale, comme catégorielle, comme cela a été le cas à l’AFP en 2019. Deuxièmement, il n’est possible d’obtenir que la note de 0 ou 15, sans note intermédiaire.

Les résultats de l’index et les axes de progression qui en découlent seront évoqués lors d’un point dédié à l’égalité professionnelle prévu lors de la réunion de la CSSCT du 25 mars prochain.

La Direction de l’Agence aura l’occasion de réaffirmer son engagement en faveur du principe d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.