Vous êtes ici

Au fil de l'AFP

L’AFP solidaire des médias dont l’immeuble a été détruit par une frappe israélienne

L’Agence France-Presse (AFP) s’est déclarée « choquée » par la destruction, samedi à Gaza lors d’une frappe israélienne, d’un immeuble hébergeant des médias, et elle a exprimé sa « solidarité » avec ces derniers, en appelant au respect du droit à l’information dans tout conflit.

« L’AFP tient à exprimer toute sa solidarité avec les médias dont les bureaux ont été détruits à Gaza. Le droit à l’information doit être scrupuleusement respecté par toutes les parties à un conflit », a déclaré le PDG de l’AFP Fabrice Fries.

« Nous sommes profondément choqués par le fait que des bureaux de médias soient visés de cette façon, et nous exprimons notre solidarité envers nos collègues d'Associated Press et d'Al-Jazeera », a renchéri le directeur de l'Information de l'AFP Phil Chetwynd.

Un immeuble de 13 étages qui abritait notamment les équipes de la chaîne d'information qatarie Al-Jazeera et de l'agence de presse américaine Associated Press (AP) a été pulvérisé par plusieurs missiles. L’armée israélienne avait demandé préalablement que l'immeuble soit évacué, et elle a affirmé que l'immeuble en question abritait « des entités appartenant au renseignement militaire » du mouvement islamiste Hamas qui contrôle l'enclave palestinienne.