Vous êtes ici

Au fil de l'AFP

L’AFP s’associe de nouveau avec le Festival Photo La Gacilly pour son édition 2021

L’Agence France-Presse renouvelle son partenariat avec le Festival Photo La Gacilly. Pour cette 18e édition intitulée PLEIN NORD, qui se déroulera du 1er juillet au 31 octobre, deux photographes, Olivier Morin et Jonathan Näckstrand, exposent leurs collections nordiques sur des thématiques environnementales.

 

« Acclimatations », de Jonathan Näckstrand  

 

Photographe pour l’AFP basé à Stockholm, Jonathan Näckstrand a appris à connaitre toute la complexité du grand nord de l’Europe en parcourant les pays scandinaves en long et en large. Sa collection exposée à La Gacilly documente la prise de conscience précoce des pays nordiques face au dérèglement climatique. Après avoir appris à s’acclimater au froid, ces terres doivent désormais composer avec sa progressive disparition. 

 

« Que ce soit en couvrant les Samis qui doivent bouleverser leurs modes de vie […], des courses de voitures sur neige qui ne peuvent plus avoir lieu ou des glaciers du Groenland qui se brisent dans la mer avec le réchauffement climatique, on ne peut que constater l’évidence. » 

 

 

 

Cette exposition du Suédois Jonathan Näckstrand met en lumière la cristallisation de la conscience écologique autour de la jeune militante Greta Thunberg. Il montre tour à tour un pan entier du glacier Apusiajik, au Groenland, qui s’effondre sous ses yeux, les icebergs croisant au large de Kulusuk, la hausse régulière des températures et le bouleversement du cycle des saisons qui contraint les Samis, éleveurs de rennes et les meneurs de chiens de traineaux, à prendre des mesures drastiques.

 

 

 

 « Sports givrés », d’Olivier Morin 

 

Rédacteur en chef Photo France à l’AFP, anciennement basé à Stockholm, Olivier Morin livre une série sportive dans des conditions de froid extrême. Il documente le rapport intime de ces sportifs un peu givrés (apnéistes, plongeurs sous glace, surfeurs…) dans un environnement scandinave, glacial et enneigé. Vivre avec le froid toute sa vie change le rapport que l’on entretient avec ces températures glaciales.

 

« Il y a même un moment où l’on développe une petite addiction à ce que ça procure comme sensation, physiologique et psychologique », poursuit Olivier Morin qui l’affirme : « Je suis un aficionado du temps froid ! ».

 

 

 

 

Olivier Morin a passionné les écoliers et le public venus assister à sa présentation où il a dévoilé la capacité d'adaptation des peuples nordiques qui pratiquent le surf dans des eaux frôlant les 3°C avec une température extérieure pouvant parfois avoisiner les -30°C.

 

 

 

 

 

Retrouvez l’ensemble de la programmation du Festival Photo La Gacilly ici.