Vous êtes ici

Au fil de l'AFP

L'AFP partenaire de la journée mondiale des donneurs de sang, le 14 juin 2017

Dans le cadre de la Journée mondiale des donneurs de sang le 14 juin 2017, l’AFP se mobilise pour le don de sang en France avec l'opération #MissingType. 
Pour soutenir cette initiative lancée par l’Etablissement Français du sang (EFS), les participants s'engagent à retirer de leur logo les lettres correspondant aux groupes sanguins, « A », « B » et « O ».

 

Le 14 juin, l’AFP vit à l’heure de #missingtype et masque la lettre « A » de son logo sur afp.com et les lettres « A » et « O » du logo de son intranet.

 

Nous sommes tous concernés !

 

Depuis 2015, l’AFP organise régulièrement des collectes de sang dans ses locaux.

A l’occasion de la Journée mondiale des donneurs de sang le 14 juin, l’AFP a souhaité mobiliser ses équipes autour de cette initiative.

 

 

 

Sensible à cette cause qui rejoint les valeurs de notre entreprise, nous avons choisi de nous emparer de #MissingType lancée pour sensibiliser à l’importance des groupes sanguins et bien au-delà, au don de sang.
 

Participer à #MissingType, opération virale inédite en France, est également pour nous une belle opportunité en termes d’image : c’est faire le buzz tout en affichant notre préoccupation envers les enjeux sociétaux !

 

Devenez ambassadeur et faites vivre #MissingType au sein de l’AFP

 

  • Remplacez vos formules de politesse automatiques de vos emails (Cordialement, Bonne journée, A bientôt,…) par un groupe sanguin de votre choix au gré de vos envies : A+, O+, AB-,… ;
     
  • Retirer les lettres « A », « B », « O » de vos signatures de mails ;
     
  • Retirer les lettres « A », « B », « O » de vos profils sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest) et faites le buzz en postant vos initiatives sur internet avec le hashtag #MissingType !

 

Pensez-y : Donner son sang est un acte citoyen et solidaire

 

Donner son sang est un acte citoyen et solidaire qui permet de soigner en France, 1 million de malades par an.

 

_n c_mpte sur v_us !

A+

 

A votre disposition la « Buzz box » officielle de l’EFS

 

Le saviez-vous ?


En France, les besoins pour soigner les malades nécessitent 10 000 dons de sang par jour.

Avec plus de 38 % de la population, le groupe A+ est le plus courant en France. La demande de sang de ce groupe étant souvent très élevée, les donneurs de groupe A+ sont très utiles.

Le groupe O+ représente 36 % de la population. C’est le deuxième groupe sanguin le plus commun en France, après le groupe A+.

En France, les individus de groupe B+ sont peu nombreux car ils ne représentent que 7,5 % de la population. Cependant, les dons provenant de personnes de ce groupe permettent de sauver de nombreuses vies.

Le groupe A- est rare puisqu’on le retrouve chez seulement 7 % des Français. C’est pour cela qu’un don provenant d’un individu de groupe A- compte particulièrement.

Les personnes de groupe O- ne représentant que 6 % de la population. C’est un groupe très recherché car les individus de groupe O- peuvent donner leurs globules rouges et leurs plaquettes à de très nombreux receveurs.

Les individus de groupe AB+ représentent à peine 3 % de la population. Ils sont particulièrement recherchés car ils sont « donneurs universels de plasma » : leur plasma peut être transfusé à tous les malades quel que soit leur groupe sanguin.

Tout comme le groupe AB-, le groupe B- est le plus rare en France  avec moins d’1 % de la population qui le possède. Cette rareté justifie le caractère indispensable des dons en provenance de personnes du groupe B- pour couvrir les besoins des patients de ce même groupe.

À l’instar du groupe B-, le groupe AB- est le plus rare en France avec moins d’1% de la population qui en est porteur. Les donneurs de groupe AB- sont très demandés car ils sont « donneurs universels de plasma » : leur plasma peut être transfusé à n’importe quel receveur et ce, quel que soit leur groupe sanguin.