Vous êtes ici

Au fil de l'AFP

L’AFP contribue à l’étude inédite réalisée par l’INSI (International News Safety Institute) sur le « prix émotionnel à payer pour les journalistes couvrant la crise des réfugiés ».

En première ligne dans la couverture de la crise des réfugiés, l’AFP a pris la mesure de l’impact psychologique et humain de cette tragédie sur ses reporters texte, photo et vidéo qui se dépensent sans compter pour rapporter au mieux ces événements.

L’AFP a donc accueilli une série de réunions sur ce sujet avec d’autres médias internationaux couvrant cette crise (BBC, CNN, ITN, Reuters, etc.) et largement contribué à cette étude inédite réalisée par le International News Safety Institute (INSI) sur "le prix émotionnel à payer pour les journalistes couvrant la crise des réfugiés".