Vous êtes ici

Au fil de l'AFP

La présence de l'AFP à Visa pour l’image 2020

Bel et bien maintenue, la 32e édition du Festival international de Photojournalisme Visa pour l’Image se déroulera du 29 août au 13 septembre 2020 à Perpignan.

​​

La pandémie de COVID-19 aurait pourtant pu contraindre l’événement à se tenir en ligne, mais sauvegarder la "dimension physique" du rendez-vous, premier festival de photojournalisme au monde, s'est imposé "à un moment où beaucoup de photojournalistes rament, quasiment sans commandes depuis deux mois", a souligné dans une visioconférence de presse le directeur du festival, Jean-François Leroy.

Une année singulière non-seulement sur le plan sanitaire, mais également à travers de multiples mouvements sociaux à travers le globe, une situation climatique qui s’aggrave.

L’Agence France-Presse sera présente cette année à travers les 3 expositions suivantes parmi les 20 proposées : 


 

  • Hong Kong, d’Anthony Wallace, qui met en lumière les manifestations pro-démocratiques souvent violentes faisant l’objet de nombreuses confrontations avec les forces de l'ordre.


 

  • Pandémies, une exposition collective, comprenant un dizaine de photographies de l'AFP, souligne les faiblesses du monde moderne suite à l’évènement majeur de ce début de siècle.

Côté récompenses, 2 photojournalistes AFP sont nommés parmi les catégories les plus prestigieuses du festival :
 

  • Visa d'or Magazine, Hector Retamal, du bureau AFP de Shanghai, pour "Wuhan. Destination : Virus" en lice face à Bryan Denton et Ryan Christopher Jones, tout deux du New York Times.


 

  • Visa d'or News, Nicolas Asfouri du bureau AFP de Pékin pour "Manifestations à Hong Kong" face à  Fabio Bucciarelli pour le The New York Times (Bergamo, Covid-19 en Italie) et Peter Turnley (Le visage humain du Covid-19 à New York).


 

Cette récompense a été décernée à plusieurs reprises à des photographes de l’AFP : en 2003 à Georges Gobet, en 2015 à Bülent Kiliç, en 2016 à Aris Messinis, ou encore en 2019 à Guillermo Arias.

Une distinction de l'édition 2020 a déjà été décernée à un photojournaliste de l’Agence. Il s'agit du Prix de la Ville de Perpignan Rémi Ochlik 2020 attribué à Anthony Wallace, pour son travail réalisé à Hong Kong (en savoir plus).

Du lundi 31 août au samedi 5 septembre, Visa pour l’Image diffusera chaque jour une projection en ligne (chacune disponible de 10h chaque matin au lendemain 14h) retraçant les événements les plus marquants de septembre 2019 à août 2020.

Des projections seront également organisées à la Chapelle de la Funeraria du Campo Santo. Seules 100 personnes munies de masques pourront découvrir ces sélections, présentées en boucle toutes les heures.

Des rendez-vous virtuels seront également proposés. Retrouvez le calendrier régulièrement actualisé sur le site du festival.