You are here

Actualités

Samir Tounsi de l'AFP, lauréat du prix Edgar Faure du livre politique

Le journaliste de l'Agence France-Presse Samir Tounsi a reçu mardi le prix Edgar Faure 2012 de littérature politique pour son livre "Les solitaires de la République", a annoncé à l'AFP Rodolphe Oppenheimer, petit-fils d'Edgar Faure et président de l'association organisatrice.

Samir Tounsi, 43 ans, a publié "Les solitaire de la République. Quand le pouvoir vous lâche" en janvier 2012 chez JC Lattès. "Il y a eu une vraie forme de consensus.

On a trouvé extrêmement intéressant un livre qui peut accompagner aussi bien les perdants que faire réfléchir les gagnants, car on a tous connu des joies et des peines", a déclaré M. Oppenheimer, lui-même maire-adjoint de Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine). Saluant "une grande plume qui a de l'avenir", l'organisateur a fait valoir la qualité du jury -- François Rebsamen, George Pau-Langevin, François Patriat, Olivier Dassault, Chantal Brunel, Roland Dumas entre autres -- et "les pointures qu'il y avait en face". Le livre "De la Chine" d'Henry Kissinger a reçu un Prix d'honneur.

Concouraient notamment à ce prix: "Portraits souvenir" d'Alain Duhamel, "Politiques, pourquoi la com. les tue" de Bastien Millot, "Le Santini" d'André Santini, "Homo économicus, phrophète (égaré) des temps nouveaux " de Daniel Cohen et "Le nouveau roman de l'Elysée" de François d'Orcival. "C'est un prix que j'ai créé en hommage à mon grand-père il y a 6 ans.

Chaque année le jury se modifie un peu avec des personnalités de droite et de gauche, c'est tout l'intérêt", a souligné Rodolphe Oppenheimer, président fondateur de l'association Edgar Faure. En 2011, le prix Edgar Faure avait été attribué à Florance Pavaux-Drory et Fabien Lecoeuvre pour l'ouvrage "François Mitterrand" (Ipanema).

image de la couverture du livre les solitaires de la république écrit par samir tounsi

Newsletter AFP

Abonnez-vous à la newsletter de l'AFP

le réseau mondial de l'AFP

Le réseau mondial de l'Agence France Presse couvre 150 pays

en savoir plus

Contactez l’AFP

Vous avez une info, un commentaire à transmettre à l'AFP ? Écrivez-nous par...